• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Marie-Lou Béland sera de la Course des régions 

Marie-Lou Béland sera de la Course des régions

La cinéaste Marie-Lou Béland représentera l'Estrie à la... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La cinéaste Marie-Lou Béland représentera l'Estrie à la Course des régions pancandienne 2016.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La cinéaste Marie-Lou Béland représentera l'Estrie à la Course des régions pancanadienne 2016, qui se déploie pour la première fois dans la francophonie canadienne. La Sherbrookoise de 28 ans en est à sa première participation à titre de réalisatrice à cette compétition de courts métrages destinée aux cinéastes émergents.

La photographe-vidéaste de Spectre Média, dont on peut voir les photos dans La Tribune, avait déjà l'impression d'avoir gagné, mardi, uniquement à se retrouver parmi les finalistes de la Course.

« C'est la première fois que j'ai un budget pour faire un film, d'habitude c'est moi qui investis! » lance-t-elle fièrement, en soulignant qu'en plus de pouvoir compter sur un budget de production, elle a la chance d'être mentorée par l'Institut national de l'image et du son (INIS).

L'expérience de six semaines permettra de réaliser un court métrage de niveau professionnel. Chaque finaliste reçoit un budget de 2000 $.

Pour participer, les cinéastes francophones de 18 à 35 ans en début de carrière professionnelle devaient soumettre un très court film (une à deux minutes) ainsi qu'un synopsis de fiction de cinq minutes, qui devaient être inspirés de la région.

Cette bonne nouvelle pour Marie-Lou Béland survient alors que son court métrage La Grosse Classe, tourné avec le slameur David Goudreault à la prison Winter, se promène de festival en festival un peu partout sur la planète. Récemment, elle nous apprenait sur sa page Facebook que le film représenterait le Canada à un festival à Guayaquil, en Équateur; il est également semi-finaliste dans un festival en Italie.

« Il a voyagé pas mal plus que moi! » s'exclame-t-elle en citant aussi la Grèce et l'Afrique du Sud.

Son film a d'ailleurs servi au projet qu'elle a présenté à la Course des régions pancanadienne, puisqu'elle a utilisé les images tournées à la prison Winter.

Les prochaines semaines seront très chargées. « Ça va vraiment être une course. C'est vraiment de l'idée jusqu'au tournage, au montage... au générique », indique celle qui racontera une histoire en lien avec l'aide médicale à mourir.

Les 17 finalistes ont été dévoilés en conférence de presse mardi. Ils sont 17 plutôt que 21 (comme annoncés) puisque certaines régions ne sont finalement pas représentées faute de candidature. Ils proviennent des quatre coins du Québec, du Nouveau-Brunswick et de la Saskatchewan notamment.

Sur le territoire desservi par La Tribune, Charlie Jutras représentera le Centre-du-Québec et Michaël Landry Chaudière-Appalaches.

L'organisation a reçu au total une quarantaine de candidatures. Le jury est composé de 15 membres.

La remise des prix aura lieu au Théâtre Granada le jeudi 27 octobre. « On l'appelle la journée des premières, parce que cette journée-là, il y a deux événements de diffusion. Dans l'après-midi, il y aura l'avant-première, principalement dédiée au jeune public du secondaire et du collégial, mais le grand public est aussi convié. Le soir, à la soirée Première, seront présentés les films mis en nomination pour les prix d'excellence. Cette soirée sera webdiffusée en direct par et sur ICI.Radio-Canada.ca/course. Tout le pays et le monde entier sont conviés à être présents pour être avec nous », indique Denise Provencher, directrice générale et fondatrice de la Course des régions.

La Course des régions pancanadienne est présentée par Radio-Canada. Le public pourra suivre les étapes de la course notamment via les médias sociaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer