• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Sherbrooklyn dévoile ses demi-finalistes 

Sherbrooklyn dévoile ses demi-finalistes

La prochaine édition du concours Sherbrooklyn se déroulera... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

La prochaine édition du concours Sherbrooklyn se déroulera en septembre. Suzie Hamel, coproductrice de l'événement, Jean-Pierre Beaudoin, des Productions du palais, et Julie Riendeau du 107,7 Estrie étaient rassemblés lundi pour présenter les huit demi-finalistes du concours Sherbrooklyn.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Charlotte R. Castilloux</p>
Charlotte R. Castilloux

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Sherbrooke) Les huit demi-finalistes de Sherbrooklyn 107,7 prévoient en mettre plein la vue au jury et au public en septembre.

Alyson Bay, Wooden Bathub, Lithium Bridge, Rose Bouche, Aurore Juin, Virginie B, Ragoût et Voyageurs Nus sont les huit candidats qui feront résonner leur musique au Théâtre Granada les 8, 9 et 10 septembre. « Pour les groupes, participer à Sherbrooklyn c'est l'occasion de se faire connaitre et les gagnants reçoivent un bon coup de pouce pour démarrer leur carrière », explique Suzie Hamel, coproductrice de l'événement.

Sherbrooklyn 107,7 est un concours musical ouvert à tous les artistes de la région, peu importe quel est leur style musical. Il offre une belle visibilité aux jeunes formations ainsi que des prix très attrayants. Depuis les six dernières années, plusieurs groupes gagnants de Sherbrooklyn jouissent d'une belle visibilité au Québec, notamment Orange O'Clock et Coco Méliès. Ces derniers travaillent d'ailleurs sur un nouvel album réalisé, entre autres, par Daniel Bélanger.

C'est donc une chance pour ces huit groupes de se démarquer et de se tailler une place dans la cour des grands. « C'est le fun parce que ça nous donne beaucoup d'expérience. Ça me permet de monter sur scène avec mon band au complet », affirme Alyson Bay, qui sera de la programmation du 8 septembre et qui se réjouit de se produire dans une « vraie » salle de spectacle.

Dominique Lemire fait partie d'Eager Dance, la formation ayant remporté le concours l'an dernier. Il estime que Sherbrooklyn les a grandement aidés, lui et son groupe, et souhaite la même chose aux candidats 2016. « Je leur souhaite du plaisir ! Oui, le stress embarque quand on monte sur scène, mais il faut savourer le moment, c'est là qu'on est à notre meilleur », lance-t-il comme message aux groupes.

Même si la 6e édition de Sherbrooklyn reprend la même formule que les années précédentes, elle risque d'être différente, car elle sera teintée de voix féminines. « Contrairement aux autres années, on a plus de chanteuses. On dirait qu'elles prennent de plus en plus leur place et osent », confie Mme Hamel.

Plus de 16 500 $ en prix

Le groupe gagnant recevra près de 14 200 $ en prix, dont 9000 $ en argent, ainsi qu'une séance photo et du mentorat pour développer son dossier de presse, des cachets de spectacle en plus d'une importante visibilité. Ceux qui arriveront en deuxième et troisième position ne repartiront pas les mains vides. Ils remporteront respectivement 1000 $ en argent et une guitare acoustique d'une valeur de 600 $. Même s'ils ne sont pas finalistes à la grande finale du samedi soir, tous les groupes courent la chance d'être de la programmation de la Petite Boîte noire. La direction et les programmeurs de la salle choisiront un coup de coeur parmi les huit demi-finalistes et l'inviteront à venir performer en 2017 à LPBN.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer