• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Les Lachance portent chance à Skênê Machine 

Les Lachance portent chance à Skênê Machine

Dans la pièce Pour le meilleur et pour... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Dans la pièce Pour le meilleur et pour le fric, on suit les mésaventures de Henry et Janine Lachance, incarnés par Louis Côté et Laurence Pion Girouard, qui vivent une soirée des plus mouvementées à cause d'une mallette remplie d'argent.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Charlotte R. Castilloux</p>
Charlotte R. Castilloux

Journaliste stagiaire

(Sherbrooke) Malgré un début de saison plus difficile, la troupe Skênê Machine a su conquérir les Sherbrookois pour un troisième été avec une pièce haute en humour et en talent.

« C'est sûr que ça été un peu plus long avant que les gens sachent qu'on se produit au Studio TVA, mais le mot s'est passé et depuis deux semaines, ça va très bien », affirme Nicolas Duquette, le metteur en scène, fier de sa troupe. Rappelons que les deux derniers étés, Skênê Machine se produisait à la salle du Parvis.

Peu importe la salle, la troupe réussit son mandat et divertit ses spectateurs. Vendredi, les comédiens ont su déclencher les rires des spectateurs et obtenir une ovation debout grandement méritée avec leur interprétation de Pour le meilleur et pour fric, une pièce écrite par Ray Cooney. L'histoire met en scène Henry Lachance, un Lavallois ordinaire, joué par Louis Côté, qui se retrouve avec la mauvaise mallette puisque celle-ci ne contient pas ses effets de travail, mais bien plusieurs liasses d'argent. Cette chance pour les Lachance s'avère finalement plus compliquée que prévu pour Henry et sa femme Janine.

Comportant son lot d'événements et d'anecdotes qui se chevauchent, le récit pourrait être bien plus difficile à suivre. Le jeu des acteurs et la mise en scène captent l'attention des spectateurs et les guident pour faciliter la compréhension.

Même s'il y a eu quelques décrochages et petits rires chez les comédiens, tous campent leur rôle de manière convaincante.

On suit avec plaisir l'état d'ivresse de Janine (Laurence Pion Girouard) et on est convaincu par l'autorité des sergents Portelance et Sanschagrin, interprétés par Serge Lapointe et Caroline Savaria. Tous ensemble, les acteurs rendent la folie des circonstances encore plus loufoques grâce à leurs personnages surprenants.

Avec la pièce Pour le meilleur et pour le fric, le public découvre sept comédiens talentueux qui s'harmonisent pour offrir un moment unique où le rire est au rendez-vous. Skênê Machine est au Studio TVA jusqu'au 13 août, du jeudi au samedi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer