• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Entrevue «en avant la musique» avec France Beaudoin 

Entrevue «en avant la musique» avec France Beaudoin

France Beaudoin... (La Presse archives, Édouard Plante-Fréchette)

Agrandir

France Beaudoin

La Presse archives, Édouard Plante-Fréchette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Tremblay
La Tribune

(Sherbrooke) L'Orchestre symphonique de Montréal (OSM) a bien vu en choisissant France Beaudoin comme porte-parole de sa programmation estivale (www.osm.ca). L'animatrice native de l'Estrie baigne dans la musique à coeur d'année. L'émission En direct de l'univers, qu'elle pilotera pour une huitième saison cet automne, la promène dans toutes les strates musicales possibles et inimaginables. Il reste que le créneau classique est probablement celui dans lequel on l'avait moins vue se balader. « C'est la première chose que je leur ai dite : si vous voulez une spécialiste de la musique classique, ce n'est pas moi! » Ils ont répondu qu'ils cherchaient la curiosité, la vivacité, l'ouverture d'esprit. Et ça, c'était vraiment dans les cordes de France Beaudoin. Du 10 au 13 août, elle présente donc quelques-uns des concerts de la Virée classique de l'OSM, en plus de s'affairer à préparer la première d'En direct, qui commencera en lion avec Céline Dion comme invitée.

Qu'est-ce qui te frappe des concerts proposés par l'OSM cet été?

Leur accessibilité. C'est une grande force de Kent Nagano. Il a cette volonté de rendre le répertoire accessible tout en apportant quelque chose qui plaît aux mélomanes qui s'y connaissent davantage.

Quel est ton rôle?

Mon job à moi, c'est de présenter les concerts, de raconter la petite histoire derrière telle pièce ou tel compositeur. Il y a vraiment une foule d'activités au programme, dont un marathon de 30 concerts. Je ferai une spéciale Dis-moi tout pendant la Virée et je présente aussi la soirée du 10 août, au parc Olympique, pendant laquelle on commémorera les 40 ans des JO de Montréal, en présence d'une centaine d'athlètes. On attend entre 35 000 et 40 000 spectateurs. Ce sera un grand événement et un beau mariage de disciplines, puisque les concertistes sont en quelque sorte des athlètes dans leur domaine. L'Ensemble à vents de Sherbrooke participera, lui, aux concerts extérieurs, qui sont des moments extraordinaires. Je pense, par exemple, à ce concert que j'ai vécu dans un parc, l'autre soir. Il y avait 5000 personnes de tous âges qui y assistaient et on n'entendait pas un mot dans l'assistance. C'est assez formidable parce qu'on est dans une mouvance où on n'est jamais capable d'arrêter le temps. Et là, pendant quelques pièces, on vit un moment suspendu.

Un coup de coeur à l'OSM?

La chef-assistante Dina Gilbert, une chef formidable, une fille infiniment sympathique.

Tu accueilles Céline Dion pour la rentrée d'En direct. C'était dans les plans depuis longtemps?

Disons qu'on l'espérait depuis la première saison. Cette fois, on la savait au Québec, le timing était bon.

Peut-on s'attendre à des surprises?

Absolument! Ce n'est évidemment pas une rétrospective de sa carrière. Le concept de l'émission ne change pas : on va se promener dans les chansons de tous horizons qui lui rappellent différents moments de sa vie. Il y a des trucs étonnants, des choses qu'on n'aurait pas pu deviner. Notre concept vient avec un processus, une préparation en amont, et malgré son horaire chargé, elle se prête à l'exercice avec grande générosité et disponibilité.

Est-ce que vous modifierez certains trucs?

On réalise une spéciale de 90 minutes (au lieu d'une heure) et exceptionnellement, on préenregistre l'émission, mais sinon, on reste fidèle à notre couleur, à ce qu'on fait d'habitude, on garde l'intimité de notre petit studio. On a reçu un raz-de-marée de demandes de gens qui voulaient assister à la captation. Des demandes de vraiment partout à travers le monde. On a choisi de faire tirer 40 paires de billets. Et ce sont les 80 personnes gagnantes qui vont composer l'assistance.

Dans l'univers de quels autres invités plongerez-vous au cours de la saison?

Celui de Gilles Renaud, Catherine-Anne Toupin, Isabel Richer (la journaliste), Bernard Fortin, Mélissa Desormeaux-Poulin, Marie-Pier Morin, Kim Thúy, Alain Crête et plusieurs autres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer