Double première sur Le Grand Cru

Le réalisateur Jimmy Larouche (à droite) et les... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

Le réalisateur Jimmy Larouche (à droite) et les acteurs Manuel Tadros, Dino Tavarone et Sasha Migliarese sont montés à bord du bateau de croisière Le Grand Cru, lundi soir à Magog, afin de présenter en première mondiale le film Mon ami Dino, dans le cadre de la première édition du festival CinéVue.

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Il y a ces amis que l'on connaît depuis aussi loin que l'on se souvienne; ces amis qui ne font qu'une brève apparition dans nos vies avant d'en ressortir aussi vite qu'ils y sont entrés; ces amis que l'on ne croise que quelques fois par décennie, mais avec qui il fait toujours bon de passer du temps; et ces amis pour qui on serait prêt à faire à peu près n'importe quoi, que l'on admire pour tout ce qu'ils sont, avec leurs beaux côtés et leurs moins beaux, les vrais de vrai.

Dino Tavarone, c'est l'un de ces amis-là pour Jimmy Larouche : on n'avait qu'à les regarder blaguer ensemble lundi soir, sur le quai d'embarquement du Grand Cru, pour le constater

D'ailleurs, lorsqu'on lui demande pourquoi il a eu envie de faire un film basé sur la vie de Dino, le réalisateur Jimmy Larouche répond candidement : « mais parce que je l'aime, mon ami! »

« C'est une personne sympathique, une personne avec des histoires incroyables, poursuit-il. (...) Je considère que c'est l'un des meilleurs comédiens au Québec. J'avais envie de montrer son talent de comédien, et c'est pour ça qu'on a fait un film en partant de sa vraie vie, mais avec des éléments de fiction. »

Ce film, Mon ami Dino, le réalisateur a choisi de le présenter en première mondiale à bord du luxueux bateau de croisière Le Grand Cru, en ouverture de la toute première édition du festival CinéVue de Magog. Un double soir de première pour lequel dame Nature s'était faite aussi belle que les passagers, le soleil couchant caressant de sa lumière orangée les vagues alors que l'embarcation s'éloignait de la rive et que les verres de champagne étaient distribués. Que demander de plus!

Expérience troublante

Lorsque le crépuscule a finalement laissé tomber son rideau de pénombre sur l'eau, après que les invités aient eu amplement le temps de discuter sur le pont du bateau en admirant le paysage, le film s'est affiché sur les nombreux écrans du Grand Cru. Pendant que ce dernier voguait sur le lac Memphrémagog, les spectateurs, eux, se sont mis à naviguer entre réalité et fiction dans ce semblant de documentaire où l'on distingue difficilement le vrai du faux.

Sasha Migliarese, qui incarne la fille de Dino dans le film, avoue s'être elle-même laissée prendre au piège au cours du tournage, ne sachant plus ce qui relevait du parcours de l'acteur italien s'étant fait connaître dans Omertà et ce qui émergeait de l'imagination de Jimmy Larouche.

« Ç'a été très troublant comme expérience, confie-t-elle. Tout le long, je me posais des questions, je me demandais si certaines choses étaient vraies, si Jimmy ou Dino m'avaient menti. Même récemment, quand j'ai visionné le film, j'ai rappelé Jimmy parce que j'avais encore des questions! Mais en même temps, c'est ça qui est le fun pour le public, de ne jamais savoir ce qui est vrai ou pas. »

Malgré quelques difficultés techniques lors de la projection qui ont légèrement fait tressauter l'image et le son, Mon ami Dino est parvenu à faire voyager les passagers du bateau à travers maintes émotions, du rire à la peine, en passant par la curiosité et la surprise. Nul besoin de vous dire que lorsque le générique s'est terminé, nombreuses sont les mains qui se sont levées pour interroger la distribution du film et tenter de déceler la vérité.

En tout début de soirée, Jimmy Larouche avait introduit son film et le festival en mentionnant qu'il espérait qu'une telle expérience inédite inciterait les gens à prendre plus souvent le temps de visionner des films tous ensemble, et force est de constater que c'est sans doute ce que cette soirée à bord du Grand Cru a réussi à faire.

Car lundi, les premiers festivaliers du CinéVue ont assurément vécu une expérience hors de l'ordinaire tout en découvrant un Dino Tavarone drôle, touchant, incroyablement attachant et vrai, et ce, malgré les innombrables « masques » qu'il affirme porter dans ce long-métrage. Un homme que l'on voudrait tous comme ami.

Les cinéphiles moins enthousiastes que prévu

Alors que la principale raison d'être du festival CinéVue est de présenter des films dans des lieux inusités, trois projections parmi la quarantaine prévue, soit celles de Boris sans Béatrice, Les démons et Québékoisie, ont dû être déménagées dans les salles de cinéma traditionnelles et dans la salle Gilles-Lefebvre d'Orford Musique, par manque de billets vendus. 

« C'est certain qu'on avait un quota à respecter, et comme on ne l'a pas atteint, on avait deux choix : soit attendre à la dernière minute, parce que beaucoup de gens achètent leurs billets à la dernière minute, soit changer de localisation pour rendre les films plus accessibles à la population. Comme on veut que la première édition du CinéVue soit un succès, on a choisi la deuxième option », explique la directrice générale du festival, Vanessa-Tatjana Beerli.

Aucun autre changement à la programmation n'est envisagé d'ici la fin du festival, le 7 août prochain. Pour tous les détails concernant les projections, consultez le festival-cinevue.com.

Partager

À lire aussi

  • Jimmy et son ami Dino

    Arts

    Jimmy et son ami Dino

    S'il y a un message que le cinéaste Jimmy Larouche veut transmettre dans son film Mon ami Dino, c'est de profiter de la vie. C'est ce qu'il... »

  • Actualités

    Festival CinéVue : trois projections déplacées

    L'équipe de Ciné Tapis Rouge, organisatrice du 1er Festival CinéVue de Magog, a annoncé le déplacement de trois projections, à la suite d'un «... »

  • Dino Tavarone: «Tout est vrai, tout est faux»

    Entrevues

    Dino Tavarone: «Tout est vrai, tout est faux»

    L'acteur Dino Tavarone a-t-il vraiment été aux prises avec un cancer à un stade avancé? Le film Mon ami Dino, qui clôturera en grande... »

  • <em>Mon ami Dino</em> au Festival CinéVue de Magog

    Arts

    Mon ami Dino au Festival CinéVue de Magog

    Le visage de Dino Tavarone s'éclaire lorsqu'on évoque la première mondiale du film Mon ami Dino, qui aura lieu sur le bateau de croisière Le Grand... »

  • Le vrai visage de Dino Tavarone

    Cinéma

    Le vrai visage de Dino Tavarone

    Dino Tavarone est ce qu'on appelle, en bon québécois, un personnage. Plus grand que nature. Qui joue un peu toujours le même rôle: le sien. Un... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer