• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Tomber en amour avec Barbara. Pour toujours. 

Tomber en amour avec Barbara. Pour toujours.

Marie-Thérèse Fortin... (Le Droit, Étienne Ranger)

Agrandir

Marie-Thérèse Fortin

Le Droit, Étienne Ranger

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) On est en 1987. Barbara s'amène au Québec avec un tour de chant amorcé quelques mois plus tôt au Châtelet de Paris. Dans la vieille capitale où elle a fait le Conservatoire et s'est installée depuis quelques années, la jeune Marie-Thérèse Fortin fait la file pour voir enfin sur scène celle dont elle est littéralement tombée amoureuse quelques années plus tôt.

« J'étudiais au cégep de Matane à l'époque. Je me cherchais et me demandais ce que je faisais là. J'étais en remise en question », se rappelle la populaire et polyvalente artiste.

« Dans un petit café, j'ai entendu la chanson La ligne droite avec Moustaki. J'ai demandé qui chantait. Barbara, je ne connaissais pas. J'ai eu un coup de foudre total. Tout ce qu'elle incarnait m'interpellait. Je me suis mise à tout collectionner d'elle. »

Quand Barbara débarque à Québec en 1987, Marie-Thérèse Fortin est sortie du Conservatoire depuis cinq ans, mais cherche toujours sa voie dans la vie. Barbara lui fait entendre la sienne. « C'était au-delà de ce que je pouvais imaginer, elle transcendait tout un univers. C'était un véritable cadeau », raconte celle qui s'est alors approprié son répertoire, en entrant dans sa poésie, en respectant son génie mélodique, en s'accordant quelques libertés bien sûr, mais sans jamais la dénaturer.

Trente ans plus tard, alors que la dame en noir a pris son dernier envol il y a presque deux décennies, Marie-Thérèse Fortin, elle, chante toujours Barbara à qui veut bien la découvrir et l'entendre. Et ils sont nombreux. La série de spectacles prévue sur cinq soirs au théâtre Outremont, plus tôt cet été, s'est rapidement étirée à 13. La représentation prévue ce jeudi 4 août à Eastman dans le cadre des Correspondances a vite affiché complet.

La place de l'oralité

« Les gens ont envie de découvrir ou de revisiter son répertoire, de la connaître aussi », note la comédienne qui chante et qui établit elle-même la sélection et l'ordre des quelque 25 chansons de Barbara qu'elle partage en cours de soirée. « Il y a les classiques, les incontournables, mais aussi quelques chansons moins connues, précise Marie-Thérèse Fortin. Et au-delà des chansons, entre elles, je parle aussi de Barbara. On essaie d'entrer en contact avec plusieurs aspects de sa personnalité. Et il y a ses chansons, magnifiques... »

Des chansons que Marie-Thérèse Fortin partage en misant sur sa voix, dont on remarquera les similitudes avec celle de Barbara, mais aussi sur son bagage d'interprète. Déjà que Barbara vivait intensément ses textes, on ne saurait se contenter de chanter. Et de toute façon, pour Marie-Thérèse Fortin comme pour Barbara, le rapport aux mots et son pouvoir sur le public sont au centre de toutes choses.

« Ça prend forme différemment, mais que ce soit Barbara dans ses textes de chansons ou un acteur au théâtre, ça prend une langue pour dire les choses dans un registre autre que la nouvelle sur les réseaux sociaux. À une époque et dans une société où tout le monde s'empare d'une prise de parole qui ne nourrit pas nécessairement, il m'apparaît d'autant plus important que l'oralité de la chanson et du théâtre prenne place, qu'elle tente d'influencer positivement le public. »

Ne pas craindre le changement

Après 15 ans passés à la direction du Trident puis du Théâtre d'Aujourd'hui, Marie-Thérèse Fortin a décidé de passer le flambeau, de se concentrer de nouveau au jeu, que ce soit au cinéma, sur petit écran ou sur les planches, mais aussi à la mise en scène. Dès octobre, on retrouvera ainsi, sur la scène du Rideau vert, Marie-Chantal Perron et Steve Laplante dans La liste de mes envies, une pièce tirée du roman de Grégoire Delacourt, adaptée par Maryse Warda et mise en scène par Marie-Thérèse Fortin.

« Une pièce qui nous renvoie à nous-mêmes, à notre rapport à la vie et à l'autre, à ce dont on a vraiment besoin dans la vie », résume la metteure en scène, qui décrit le personnage central de Jocelyne comme une « femme ordinaire qui paralyse en gagnant 13 millions à la loterie, tellement elle a peur de tout ce que ça va changer ».

Une peur du changement qui ne tétanise pas Marie-Thérèse Fortin, polyvalente chez les polyvalents du monde artistique québécois où « on n'a pas le choix de diversifier ses activités, de créer et d'inventer quand on a quelque chose à dire », rappelle celle qu'on retrouvera dans les registres très opposés de la dramatique Mémoires vives de Radio-Canada et de la débridée comédie Boomerang cet automne encore à TVA.

« Quand un projet m'interpelle, j'y vais », note celle qui, à l'image de Barbara au fil du temps, se retrouve, à 57 ans, à jouer des rôles qui sont davantage en harmonie avec ce qu'elle est.

« Et c'est aussi le cas avec le tour de chant de Barbara, confie encore Marie-Thérèse Fortin. Je le fais depuis 30 ans, mais en vieillissant, je suis plus en harmonie avec ce que je chante, avec ses textes. Je ne me vois pas chanter les textes de quelqu'un d'autre, mais ceux de Barbara, je le ferai tant qu'on me le demandera. »

Partager

À lire aussi

  • Correspondances d'Eastman: tous à Eastman!

    Livres

    Correspondances d'Eastman: tous à Eastman!

    Les 14es Correspondances d'Eastman, qui auront lieu du 4 au 7 août, réuniront comme d'habitude toute une brochette d'auteurs québécois dans une... »

  • Des livres et des lieux

    Arts

    Des livres et des lieux

    Dès jeudi, et jusqu'à dimanche, Thomas Hellman fera sien le paysage estrien. Pendant quatre jours, il vivra au rythme joliment littéraire des... »

  • Les Correspondances habitent Eastman

    Arts

    Les Correspondances habitent Eastman

    La 14e édition des Correspondances d'Eastman s'est amorcée avec un court épisode de pluie jeudi matin. Le soleil est cependant vite... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer