• La Tribune > 
  • Arts 
  • Combat des villes: Sherbrooke sur la voie de service 

Combat des villes: Sherbrooke sur la voie de service

Jonathan Cabana, sous-chef à l'Antidote FoodLab, et Daniel... (Photo fournie par Radio-Canada)

Agrandir

Jonathan Cabana, sous-chef à l'Antidote FoodLab, et Daniel Charbonneau, chef copropriétaire de L'Empreinte à Sherbrooke.

Photo fournie par Radio-Canada

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le premier duel de l'équipe sherbrookoise au Combat des villes n'a pas tenu le public en haleine, lundi soir à la télé de Radio-Canada, le duo formé par le sous-chef de l'Antidote FoodLab, Jonathan Cabana, et le chef copropriétaire de L'Empreinte, Daniel Charbonneau, ayant rapidement baissé pavillon devant les Montréalais Simon Laborde et Walter Roy.

Dès le défi initial consistant à faire des achats locaux au plus bas prix pour bénéficier de l'avantage d'un homme en cuisine, les Sherbrookois sont revenus de leur virée au Marché de la gare, au Végétarien, au Provigo Jacques-Cartier et chez VerTige avec une facture supérieure à celle des Montréalais qui avaient scruté le quartier chinois de la métropole. Lorsqu'ils se sont ensuite pointés dans la cuisine du Montréal Plaza pour apprêter le coeur de cerf et les tripes de morue imposés par le chef-propriétaire Charles-Antoine Crête, on leur a reproché le manque de finesse et de saveur de leur carpaccio.

C'est donc en accusant un important retard au pointage que Cabana et Charbonneau sont revenus au quartier général de la brigade où le second défi consistait à apprêter un carré de veau tiré d'une pièce de boucherie. En désossant le carré pour en tirer la longe qu'ils avaient décidé de cuire en croûte de lavande, les Sherbrookois n'ont pas respecté les consignes de base du défi.

Au moment de répartir les points, les juges Normand Laprise et Daniel Vézina ont de nouveau accordé leur faveur au duo montréalais en relevant le manque de cuisson des carottes et la sauce trop sucrée dans l'assiette de Sherbooke. On a cependant applaudi la qualité de la croûte de lavande qui enrobait leur morceau de viande.

« Je les trouve un peu sévère », a avoué Jonathan Cabana lorsque le verdict est tombé au profit des Montréalais.

Philosophe, Daniel Charbonneau a regretté que l'expérience et la logique ne leur avaient pas réussi.

Pendant que Montréal retrouve Saguenay et Granby en demi-finale, Sherbrooke prendra la voie de service de la dernière chance au côté de Chelsea et Longueuil.

Il reste un duel à cette ronde initiale qui prendra fin lundi prochain lorsque l'équipe de Sainte-Adèle tentera de surprendre Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer