Les jeux sont faits à Coaticook

Le Salon d'antan de Ségolène Cadet a vite... (La Tribune, Eve Bonin)

Agrandir

Le Salon d'antan de Ségolène Cadet a vite séduit les grands enfants présents au dévoilement de la prochaine programmation du Pavillon des arts et de la culture de Coaticook.

La Tribune, Eve Bonin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ève Bonin
La Tribune

(Coaticook) Le Pavillon des arts et de la culture de Coaticook a annoncé sa programmation 2016-2017 dans son tout nouveau salon des jeux d'antan. Les grands enfants présents lors de ce lancement des plus ludiques ont spontanément adopté le concept, au point où le nouveau directeur général Marc-André Lacroix a eu quelque difficulté à entamer son point de presse.

Les portes de la grande salle du Pavillon se sont ouvertes sur une bonne quinzaine de grands jeux de bois semblant tout droit sortis d'une autre époque. C'est pourtant notre contemporain l'artisan Bertrand Lisée de North Hatley qui a conçu la quinzaine de reproductions de ces jeux d'autrefois, avec l'aide de son apprentie ébéniste Ségolène Cadet, la fondatrice et animatrice du Salon d'antan.

« C'est incroyable comme le jeu crée des liens entre les gens, de la complicité, du rire, toutes générations confondues », mentionne Ségloène Cadet dans ses atours du temps jadis. « Je trouve qu'on vit dans un monde où on ne joue plus ensemble. Je vois la magie revenir quand les gens jouent sur ces jeux-là, je vois leurs yeux qui pétillent comme ceux des enfants. »

Le Salon d'antan regroupe des jeux d'adresse, de hasard et de stratégie aux noms et à l'apparence des plus intrigants. On pourra s'exercer au Triangle cible, au Gruyère, au Passe-trappe et au Double chinois, entre autres, tout l'été du mercredi au dimanche de 18 h à 23 h. Les cloches du Pavillon annonceront l'ouverture de chaque soirée de jeu.

Une drôle de programmation

La programmation de la prochaine saison du Pavillon des arts et de la culture fait une place de choix à l'humour, avec pas moins de sept spectacles, dont ceux de Mike Ward, Fred Dubé et le duo Les Grandes Crues. « Avec les données de la dernière programmation, on a trouvé qu'il y avait un appétit significatif pour l'humour », explique Marc-André Lacroix.

On a aussi invité la relève locale avec entre autres le groupe Edwar7 et la pièce de théâtre Femmoi l'amour de la Sherbrookoise Lucie Riffon. Le Pavillon sera par ailleurs l'hôte d'une soirée de contes traditionnels dans le cadre du festival Les jours sont contés, avec le Québécois d'origine irlandaise Mike Burns.

Marc-André Lacroix décrit la nouvelle programmation en trois mots : innovateur, découverte et... après y avoir bien pensé, amour. « Parce que je crois que les gens vont aimer. Et que nous, on va être à l'écoute pour favoriser l'amour du Pavillon. »

Le directeur général s'est dit conquis par de nombreux artistes de sa nouvelle programmation. « J'ai été agréablement surpris par le quatuor Flûtes alors! Même les gens qui ne sont pas initiés au classique vont aimer. J'ai bien aimé découvrir aussi Samito, qui a des origines au Mozambique, avec ses influences hip hop électro. » On peut consulter la programmation complète du Pavillon au www.pavillondesarts.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer