• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Caval'Art présente La légende de l'homme Djaran 

Caval'Art présente La légende de l'homme Djaran

« Ce buffet proposera une variété de mets chauds... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

« Ce buffet proposera une variété de mets chauds et froids associés à des boissons alcoolisées ou non. Par cette approche, nous cherchons à encourager la saine alimentation et les produits locaux, en plus de faire preuve d'engagement sur le plan écologique », explique la présidente de Caval'Art, Maryse Bérubé.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Saint-Germain-de-Grantham) Les amateurs de chevaux sont encore une fois conviés dans l'univers mythique de Caval'Art dans le cadre de six représentations qui auront lieu du 10 au 14 août, à l'écurie Equinocks de Saint-Germain-de-Grantham.

Cette année, c'est à Valérie Le Maire que l'organisation a confié le mandat de créer et de mettre en scène le spectacle équestre qui en sera à sa huitième saison. La comédienne émérite a choisi de présenter l'histoire d'un jeune garçon exclu de sa tribu pour sa peur des chevaux. Il traversera les différentes étapes qui le mèneront vers l'apprivoisement de la bête.

« Le petit garçon est membre d'une tribu qui descend directement des centaures, mais qui est né avec une peur des chevaux. Il devra dompter sa peur pour rejoindre les siens. Au fil du spectacle, on apprend pourquoi il a cette peur et comment il réussit à la surmonter afin d'acquérir une totale liberté », explique-t-elle.

C'est l'artiste et entraîneur équestre Charles-Étienne Ménard qui supervisera le jeu de la trentaine de chevaux mis à contribution dans le cadre de la présentation. Il s'est dit ému par le scénario imaginé par Mme Le Maire. « Ce sera maintenant à moi d'ajouter une touche de magie à ce qui a été très bien préparé », signifie-t-il.

30 cavaliers, chanteurs, danseurs et figurants, ainsi qu'un narrateur, s'ajouteront à la distribution afin d'offrir un spectacle à grand déploiement coloré et poétique. Pour une cinquième année, Marie Philipe a accepté de concevoir la trame sonore. Elle estime avoir réalisé l'équivalent d'une quinzaine d'albums dans le cadre de sa collaboration avec Caval'Art.

Chevaux et nourriture

Caval'Art offre désormais une option buffet-découverte au sein de laquelle le public peut jumeler un repas au spectacle et ainsi de découvrir les produits de producteurs régionaux. Le buffet sera préparé par un traiteur local, la malbouffe étant exclue du site.

« Ce buffet proposera une variété de mets chauds et froids associés à des boissons alcoolisées ou non. Par cette approche, nous cherchons à encourager la saine alimentation et les produits locaux, en plus de faire preuve d'engagement sur le plan écologique », explique la présidente de Caval'Art, Maryse Bérubé.

Après avoir connu une progression constante au cours de ses six premières saisons, passant d'une à six représentations, le spectacle équestre a connu un premier recul en 2015 que l'on attribue, entre autres, à l'offre démesurée des fêtes du 200e anniversaire de Drummondville. On s'attend à ce que plus de 3000 personnes, du Centre-du-Québec, mais surtout de l'extérieur, assistent à l'une ou l'autre des représentations.

Selon Mme Bérubé, les deux tiers des spectateurs de Caval'Art proviennent de l'extérieur de la MRC de Drummond. Les régions de l'Estrie et de la Montérégie y sont très bien représentées.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer