• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Les meilleurs musiciens du Canada attendus à Drummondville 

Les meilleurs musiciens du Canada attendus à Drummondville

Les meilleurs musiciens au Canada ont à nouveau... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Les meilleurs musiciens au Canada ont à nouveau rendez-vous à Drummondville, au cours des prochaines semaines, alors que sera présenté le 59e Concours de musique du Canada, du 18 juin au 3 juillet, à la Maison des arts.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Drummondville) Les meilleurs musiciens au Canada ont à nouveau rendez-vous à Drummondville, au cours des prochaines semaines, alors que sera présenté le 59e Concours de musique du Canada, du 18 juin au 3 juillet, à la Maison des arts

Comme le veut la tradition, la grande compétition, qui met en vedette bon an, mal an, près de 600 virtuoses, sera précédée par Le Tremplin, épreuve mettant en lumière 28 jeunes musiciens âgés de 16 à 28 ans et provenant de cinq provinces (Québec, Ontario, Colombie-Britannique, Nouvelle-Écosse et Manitoba). Le Tremplin débutera dès dimanche et l'annonce des résultats aura lieu le 20 juin.

Le récipiendaire de ce concours de la relève recevra une bourse de 10 000 $ (gracieuseté de Canimex) et se produira lors du concert gala des lauréats, qui aura lieu le 5 juillet à la salle Léo-Paul-Therrien, sous la direction du chef Julien Proulx de l'Orchestre symphonique de Drummondville.

Avec le Tremplin, le Concours donne l'opportunité aux meilleurs musiciens canadiens de jouer dans un contexte semblable à celui des grands concours internationaux.

« Selon moi, le Concours constitue le meilleur moyen, pour les jeunes Canadiens, de pouvoir évoluer dans leurs apprentissages musicaux et de se faire connaître d'un bout à l'autre du pays. Ils attirent ainsi l'attention sur eux, peuvent se positionner sur l'échiquier professionnel, surtout s'ils arrivent à se faire valoir à l'étape ultime : le Tremplin », mentionne la pianiste Anne-Marie Dubois.

Oeuvre imposée

Grâce au programme de commandes de compositions canadiennes du Conseil des arts du Canada, le Concours de musique du Canada renoue, en 2016, avec la tradition d'inclure aux exigences du répertoire demandé une oeuvre canadienne imposée. Cette année, les candidats interpréteront une oeuvre de Simon Bertrand. Sept pièces solos, d'une durée de 5 minutes chacune, ont été écrites pour les différents instruments.

C'est à l'ancien directeur de la Maison des arts, Roland Janelle, qu'on a offert la présidence d'honneur de la finale nationale.

« L'importance de cet événement m'a convaincu d'y apporter ma contribution d'autant plus que la présidence d'honneur m'a été offerte par Roger Dubois, mécène par excellence de l'activité musicale se déroulant chez nous. Il était tout naturel pour moi d'accepter cette proposition faite par un homme qui s'implique avec autant de conviction », dit-il.

Exposition de lutherie

Seul concours pancanadien de musique classique destiné aux jeunes interprètes, le Concours de musique du Canada rassemble chaque année près de 600 participants âgés de 7 à 30 ans.

Parallèlement au Concours, on tiendra une exposition de lutherie offerte gratuitement par le Forum des fabricants sera présentée dans le hall de la Maison des arts.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer