Le bonheur dans la musique

Avec No More Cowboys, le groupe John Speed... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

Avec No More Cowboys, le groupe John Speed Band, formée de Nicole Poissant, Joëlle Lanoix, Roger Coderre et John Speed, offre une musique décontractée, apaisante, une sorte de leçon de sagesse matinée de folk, d'un peu de blues avec parfois des ambiances jazz Nicole Poissant.

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

(Sherbrooke) Avec No More Cowboys, la formation John Speed Band offre une musique décontractée, apaisante, une sorte de leçon de sagesse mâtinée de folk, d'un peu de blues avec parfois des ambiances jazz.

Premier véritable CD de ce groupe fondé à Huntingdon, dans la Vallée de la Châteauguay, No More Cowboys compte 14 chansons qui respirent le bonheur et la sérénité grâce à la forte présence de l'auteur-compositeur-interprète John Speed, bien appuyé par sa « famille » musicale, le contrebassiste Roger Coderre, la chanteuse et choriste Nicole Poissant et la Sherbrookoise Joëlle Lanoix, voix et percussions.

« La formation actuelle existe depuis trois ou quatre ans et c'est la formule qui fonctionne vraiment, tout le monde est heureux », dit John Speed, guitariste et chanteur né à Winnipeg, élevé à Montréal et aujourd'hui installé à Huntingdon.

En entrevue, en prévision du lancement de No More Cowboys, samedi soir à la Salle le Tremplin, John, qui a travaillé dans l'administration dans une autre vie, dit que la musique fait partie de son existence depuis les années 1970, époque quasi mythique du folk rock avec les Bruce Cockburn, Joni Mitchell et, évidemment les géants comme Neil Young et Crosby Stills & Nash.

Et, forcément, le folk et le blues font partie de ses racines musicales.

« J'ai commencé à écrire dans les années 1970 et plus sérieusement dans les années 1990. Écrire pour moi a toujours été quelque chose de naturel, tout peut commencer par quelques lignes de guitare, par quelque chose que j'entends ou grâce aux mots d'une personne de mon entourage », explique-t-il au sujet de son processus créatif.

Plusieurs lancements

Le groupe, qui a de fortes assises dans la région de Huntingdon, se produit un peu partout au Québec et en Ontario; il a d'ailleurs déjà lancé son album à Huntingdon, Saint-Isidore et Montréal et le fera à Ottawa le 16 juin, quelques jours après Sherbrooke.

Lors de sa prestation à la Salle du Tremplin, samedi soir, le John Speed Band présentera son nouvel album au complet.

Plusieurs pièces valent vraiment le détour, notamment la pièce titre, No More Cowboys, Shady Tree, Take Me in et Rolling Sun.

La pochette du CD est elle aussi une belle réussite avec son aspect vintage et ses symboles du Manitoba, dont l'anémone pulsatille et la chouette lapone.

« Je suis un homme chanceux et heureux. Je suis entouré de bonnes personnes, nous avons une belle énergie ensemble et les gens qui viennent nous entendre sont fantastiques! », lance John Speed, lorsqu'on lui demande si le bonheur se trouve, ne serait-ce qu'en partie, dans la musique.

Et sur No More Cowboys, cela s'entend.

Vous voulez y aller ?

John Speed Band

Spectacle - lancement du CD No More Cowboys

Salle le Tremplin de Sherbrooke

Samedi, 20 h

Entrée : 15 $

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer