• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Andy St-Louis tourne un clip au Village québécois d'antan 

Andy St-Louis tourne un clip au Village québécois d'antan

L'équipe de tournage en pleine action pour la... (Photo fournie, Thomas Camus)

Agrandir

L'équipe de tournage en pleine action pour la réalisation du vidéoclip Ma Plume s'endort d'Andréanne St-Louis.

Photo fournie, Thomas Camus

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Drummondville) La chanteuse Andréanne St-Louis a choisi le Village québécois d'antan comme décor pour le tournage du vidéoclip de son tout nouvel extrait Ma Plume s'endort, que l'on devrait entendre au cours des prochains mois sur les réseaux sociaux et, espère-t-elle, sur les ondes des radios commerciales.

« C'est un single qu'on commence à faire tourner dans les radios, surtout en région, il est 59e au palmarès cette semaine. On vise les radios commerciales aussi, mais on y va par étape. L'extrait va se retrouver sur mon prochain album, mais on voulait créer un petit boom pour l'été », explique la jeune femme, qui a remporté plusieurs concours, notamment la finale régionale de Cégeps en Spectacle (2011), Caisse qu'on chante (2014) et Fais-moi ta toune (2015).

Panne d'essence

Le clip met en scène un conducteur victime d'une panne d'essence dans un village qui semble avoir été préservé de toute évolution. Au moment d'aller chercher de l'aide, il découvre que tous les habitants ont le même corps et le même visage et qu'ils ont recours à une technologie digne de films de science-fiction.

« Ils ont l'air de vivre dans le passé, mais peuvent se déplacer en volant, en se téléportant et en utilisant certaines technologies qui sont bien différentes de celles que nous connaissons », raconte-t-elle.

Puisqu'ils n'ont pas de voiture, les habitants du village ne sont pas en mesure de lui fournir de l'essence, ce qui rendra sa quête plus difficile. Au moment de partir, il s'apercevra qu'il a aussi pris l'allure des autres habitants de village, ce qui ne manque pas de semer la panique.

« J'ai développé un concept dans lequel j'ai un dédoublement de personnalité. J'ai beaucoup de personnages, alors dans la vidéo, on va avoir l'occasion de découvrir une armée d'Andy, et un gars va traverser le village, un peu confus là-dedans », rigole l'artiste drummondvilloise.

St-Louis interprète au total une quinzaine de personnes d'époque dans les différents décors de l'attrait touristique. Le tournage a nécessité près de 20 heures de travail, le résultat pourra être apprécié sur le web et sur Musique Plus.

En négociations

En ce moment, l'artiste, qui est convaincue qu'elle gagnera sa vie avec la musique, se représente seule. Elle est toutefois en négociations avec une maison de production. Elle a déjà partagé les planches avec les Marie-Pierre Arthur, Louis-Jean Cormier, Pascal Picard, Lisa LeBlanc, Valérie Carpentier, Sally Folk, Karim Ouellet, Patrick Norman, Chloé Lacasse, Marc Déry et Mara Tremblay. Récipiendaire de la bourse de Soutien à la pratique artistique remise par la Ville de Drummondville, elle a aussi chanté en France (Festival des météores, 2012) et en Colombie-Britannique (Festival de la Francophonie de Victoria, 2013), ainsi qu'aux auditions à l'aveugle de La Voix (2013).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer