L'art «à domicile»

Raphaël Zweidler, François Lafrance, Régis Canuel et Fernand... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

Raphaël Zweidler, François Lafrance, Régis Canuel et Fernand Serre présenteront leurs oeuvres lors de l'événement Happen-In.

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Stéphanie Beaudoin   </p>
Stéphanie Beaudoin

Journaliste stagiaire

La Tribune

(SHERBROOKE) L'artiste Raphaël Zweidler ouvre, pour la troisième année, les portes de sa maison de Sherbrooke pour que les amoureux de l'art puissent découvrir des oeuvres nouvelles et surprenantes.

De l'extérieur, le 555 rue Short a tous les airs d'une maison ordinaire. Passé la porte, c'est un univers complètement différent qui s'offre à nous. Les murs sont habillés de paysages d'hiver photographiés, de toiles peintes, mais aussi estampées. Des meubles de béton et de bois jonchent le sol, accompagnés de sculptures en granit.

Au fond de la maison, les quatre artistes des oeuvres m'attendent : Raphaêl Zweidler, artiste multidisciplinaire, Fernand Serre, estampeur, Régis Canuel, sculpteur et François Lafrance, photographe.

L'idée d'ouvrir sa maison au public pour qu'il puisse venir à la rencontre des artistes et découvrir leurs oeuvres est inspirée de La Grande Virée artistique de Sherbrooke. « La Grande Virée a ouvert le chemin de la rencontre avec l'artiste, puisqu'elle permet d'entrer chez le créateur pendant une période donnée », explique François Lafrance. « C'est une redéfinition, une nouvelle façon de rencontrer les gens qui aiment l'art, à l'extérieur des galeries », ajoute Fernand Serre.

Une occasion de plus

L'événement est une occasion supplémentaire pour les artistes d'exposer leurs oeuvres. « C'est un complément à ce que les galeries offrent comme services », mentionne Régis Canuel. Le processus pour exposer dans les galeries est « lourd ». L'avantage d'avoir un contact direct, pour les artistes, est qu'ils peuvent savoir immédiatement la réception du public. « Le temps de réaction est beaucoup plus rapide ».

Sur un autre modèle que celle des vernissages ou des musées, les artistes ont décidé de s'adapter à leur public. « Nous avons favorisé les périodes entre 17 heures et 21 heures, puisque les gens travaillent l'après-midi. Nous sommes fermés le samedi, parce que c'est le jour des courses, des activités, etc. Nous reprenons le dimanche après-midi », précise Raphaël Zweidler.

Pendant ces trois jours, le dialogue sera ouvert entre les créateurs et les participants. Qui de mieux pour expliquer une oeuvre que l'artiste lui-même? Ceux qui tomberont en amour avec une réalisation pourront en faire l'achat sur place.

Vous voulez y aller?

Événement Happen-in

CANUEL, LAFRANCE,

SERRE & ZWEIDLER

555, rue Short

Jeudi 26 mai et vendredi 27 mai, de 17 à 21 heures

Dimanche 29 mai de 13 à 17 heures

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer