• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Benoît Bouthillette rafle le nouveau prix Tenebris 

Benoît Bouthillette rafle le nouveau prix Tenebris

L'auteur Benoît Bouthillette... (Archives, La Tribune)

Agrandir

L'auteur Benoît Bouthillette

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sarah Saidi
Sarah Saidi
La Tribune

(Sherbrooke) Les Printemps meurtriers de Knowlton ont profité de leur cinquième édition pour créer un tout nouveau prix, le Tenebris - Meilleur roman québécois de littérature noire, dont le premier récipiendaire est L'heure sans ombre, de l'auteur comptonois Benoît Bouthillette.

Publié chez Druide, L'heure sans ombre met en vedette l'inspecteur Benjamin Sioui, qui mène une enquête sur des disparitions d'enfants à Cuba. Benoît Bouthillette avait aussi remporté un prix (Saint-Pacôme du roman policier 2005) pour la première aventure de l'inspecteur Sioui, La trace de l'escargot.

Quant au Tenebris 2016 - Meilleur roman, littérature policière de langue française, distribué au Québec, il a été remis au roman L'Affaire Myosotis, de Luc Chartrand. Le Prix spécial du jury a été attribué à Faims de Patrick Sénécal et le prix Tenebris - Meilleur vendeur québécois, à Six minutes, de Christine Brouillet.

Pour son cinquième anniversaire, le festival international de littérature policière a accueilli 1450 amateurs de littérature noire, une augmentation de 15 % par rapport à l'année dernière. Les visiteurs ont notamment assisté à des activités sur des thèmes comme le polar au féminin, comment vivre avec un criminel dans sa tête ou encore, la part du sexe et du sang dans les romans. La prochaine édition des Printemps meurtriers de Knowlton se déroulera du 18 au 21 mai 2017.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer