• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Une première mondiale en ouverture du FIMAV 

Une première mondiale en ouverture du FIMAV

Le Quatuor Bozzini, c'est Alissa Cheung, Stéphanie Bozzini,... (Collaboration spéciale, Michael Slobodian)

Agrandir

Le Quatuor Bozzini, c'est Alissa Cheung, Stéphanie Bozzini, Clemes Merkel et Isabelle Bozzini

Collaboration spéciale, Michael Slobodian

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) C'est au quatuor montréalais Bozzini qu'a été confiée la tâche de donner le coup d'envoi ce soir au 32e Festival international de musique actuelle de Victoriaville.

Pour l'occasion, le groupe sera jumelé au guitariste norvégien Kim Myhr ainsi qu'à la chanteuse suédoise Erika Angell. Ils en seront à une deuxième collaboration, eux qui avaient partagé la scène en avril 2015.

« On se connaît depuis longtemps, mais avant ça, on n'avait pas eu l'occasion de jouer ensemble. Tout s'est vraiment bien déroulé. La guitare 12 cordes et la voix ajoutent de l'énergie et confèrent une sonorité meilleure, mieux remplie. Ça ajoute de la couleur et apporte une exploration intéressante », commente la violoncelliste Isabelle Bozzini

À Victoriaville, les Bozzini et leurs invités présenteront un spectacle d'environ une heure dont les deux tiers seront inspirés d'une pièce de Robert Ashley. L'autre tiers comportera une sélection de microexercices de Christian Wolff. Il s'agira de la première présentation mondiale de ce concert.

« Kim Myhr nous a proposé de travailler cette pièce de Robert Ashley. C'est quelque chose d'harmonique, pas aussi technique que ce qu'on fait d'habitude, mais le résultat promet d'être très intéressant. Pour ce qui est de l'oeuvre de Christian Wolff, il s'agit de compositions qui ne comportent pas plus de 100 notes chacune, ce qui offre une participation ouverte. C'est tout un processus qu'on va faire avec ces oeuvres-là », ajoute Mme Bozzini.

Le lendemain du FIMAV, toute l'équipe prendra la direction de Jonquière afin d'y offrir un concert similaire. On s'attend à ce que l'Europe suive bientôt.

« Puisqu'il y a beaucoup d'improvisation dans notre travail, aucun spectacle n'est vraiment identique. C'est tout le temps un peu différent en fonction de ce qu'on ressent et de la façon d'interagir les uns avec les autres », explique la musicienne.

Référence et moteur

Fondé en 1999, le Quatuor Bozzini a créé près de 300 pièces au fil des ans, tant pour son propre répertoire que pour d'autres artistes et organisations. Il en sera à une première participation au festival victoriavillois. Outre Isabelle Bozzini, il est composé des violonistes Clemes Merkel et Alissa Cheung, ainsi que de l'alto Stéphanie Bozzini.

Le groupe a rapidement acquis une forte renommée internationale en musique de chambre. Il est reconnu autant comme référence du répertoire moderne que comme moteur de création pour les jeunes compositeurs.

« C'est un honneur d'être enfin à Victo, d'avoir l'occasion d'ouvrir le festival et d'être les premiers à jouer dans la nouvelle salle du Carré 150. Nous en avons entendu beaucoup de bien. C'est stimulant d'être les premiers à la tester », signifie Isabelle Bozzini.

Le concert d'ouverture sera suivi de celui du Martin Archer Ensemble et de Julie Tippets. Les Suisses Lucas Niggli et Andreas Schaerer clôtureront cette première journée de FIMAV.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer