• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Le Cirque des étoiles fait face à des défis 

Le Cirque des étoiles fait face à des défis

Le président et le coordonnateur du Cirque des... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Le président et le coordonnateur du Cirque des étoiles, Luc Simard et Lloyd Langlois, croient que cet organisme a encore un bel avenir devant lui.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Malgré sa popularité auprès des enfants fréquentant les écoles primaires de Magog, le Cirque des étoiles Memphrémagog continue d'affronter des défis autant au plan budgétaire qu'organisationnel. Ses deux principaux dirigeants, Lloyd Langlois et Luc Simard, ont toutefois confiance de le voir poursuivre sa route durant encore plusieurs années.

Au cours des dernières années, le budget annuel du Cirque des étoiles a beaucoup diminué, passant de plus de 300 000 $ à environ 140 000 $. L'organisme a notamment perdu un partenaire financier majeur l'an dernier, ce qui lui a soudainement fait perdre quelque 23 000 $.

« Les entreprises sont très sollicitées par les temps qui courent. Mais elles donnent moins qu'avant aux organismes du milieu, qui eux ont souvent des besoins croissants. Ça rend la situation plus difficile pour nous. On n'a aucune marge de manoeuvre », révèle Lloyd Langlois, coordonnateur du Cirque des étoiles.

La décroissance de son budget n'a cependant pas amené l'organisme à diminuer les activités qu'il offre. Tout le contraire en fait. « On est fier de ce qu'on réussit à faire avec l'argent qu'on a », confie d'ailleurs son président, Luc Simard.

Afin de réduire ses dépenses à long terme, le cirque entend effectuer une série d'achats importants comme des gradins, des équipements de sonorisation et des passerelles. Il aura donc moins besoin de louer des équipements supplémentaires pour les spectacles qu'il présente à la fin de chaque année scolaire. Sa stratégie deviendra rentable après trois ans seulement, si tout se déroule comme prévu.

Professionnel

De plus, grâce à cet ajout d'équipements, l'organisme pourra plus facilement créer un spectacle « professionnel », un objectif qu'il aimerait réaliser à moyen terme. « On a le goût de faire un spectacle estival avec des artistes extérieur au cirque. On pense que ça se marierait bien avec l'Accro-Parc », note Lloyd Langlois.

Rappelons que l'Accro-Parc, qui est ouvert en saison estivale, est arrivé dans le paysage magogois au cours des dernières années. Il s'agit d'un espace dans lequel on retrouve différents équipements reliés à l'univers du cirque. Sur place, les jeunes peuvent sauter sur des trampolines, apprendre à jongler, marcher avec des échasses, etc.

Une activité de financement

Le 1er juin prochain, au Pilsen restaurant et pub de Magog, un souper aux homards aura lieu afin d'amasser des fonds pour le Cirque des étoiles. Un peu plus de 220 billets ont déjà été vendus pour l'événement, qui permettra à l'organisme d'encaisser près de 15 000 $.

À cette occasion, des oeuvres d'art offertes par l'Artothèque, un organisme à but non lucratif situé à Montréal, seront mises à l'encan. Le fruit de leur vente sera aussi versé au cirque.

Notons que le Cirque des étoiles présentera une série de spectacles au parc des Braves les 16, 17 et 18 juin. Des dizaines d'élèves des écoles primaires de Magog seront en vedette lors des représentations à l'horaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer