• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Du théâtre pour les jeunes dans les parcs 

Du théâtre pour les jeunes dans les parcs

Les enfants fréquentant les camps de jour de la ville de Sherbrooke pourraient... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les enfants fréquentant les camps de jour de la ville de Sherbrooke pourraient profiter de la présentation d'un spectacle de théâtre en plein air au cours de l'été 2017.

La Ville a lancé un appel d'offres pour un projet en ce sens qui serait selon toute vraisemblance financé à 50 % par le ministère de la Culture et des Communications.

« Jusqu'à ce jour, beaucoup de démarches ont été réalisées afin d'évaluer les différentes options possibles, mais aussi trouver un partenaire financier pour la réalisation de ce projet-pilote d'un an en 2017. Le ministère de la Culture et des Communications a confirmé que ce projet est recevable, mais en plus, il l'a qualifié d'excellent. Ce projet s'inscrirait dans le plan d'action du livre. Ce spectacle fera aussi l'objet d'une activité de médiation culturelle sur le thème de la lecture. En plus d'intéresser les jeunes au théâtre, il pourrait les intéresser à la lecture », explique Jean-Yves La Rougery, directeur du service des sports, de la culture et de la vie communautaire à la Ville de Sherbrooke.

« Pour connaître le coût de ce projet et pour confier le mandat, nous lançons un appel d'offres de services qui est envoyé à des compagnies de théâtre pour élaborer, produire et présenter un spectacle clé en main dans le respect de certaines balises. Les quatre compagnies admises, sur invitation, sont le Petit Théâtre de Sherbrooke, le Théâtre des petites lanternes, le Théâtre du Double signe et Productions Traces et Souvenances », ajoute-t-il.

Le coût estimé du projet pourrait se situer entre 40 000 et 60 000 $.

On estime qu'une quinzaine de représentations pourraient être offertes directement dans les parcs de manière à cibler 3200 enfants inscrits dans les camps de jour. À la rentrée 2017, chacune des cinq bibliothèques publiques recevrait aussi un spectacle.

À la lumière de l'analyse du projet-pilote de 2017, nous évaluerons la pertinence et la bonification possible du projet pour une éventuelle reprise à l'été 2018.

« C'est une bonne nouvelle d'apporter la culture vers les jeunes. C'est souvent le premier contact qu'ils auront avec un événement culturel à un prix qui m'apparaît plus que raisonnable. Je ne pense pas que nous rêvons en couleur. C'est très faisable. Ce que je trouve triste, c'est que ce ne soit pas à l'été 2016 », a commenté la conseillère Diane Délisle.

« C'est un excellent exercice pour la démocratisation de la culture dans les milieux de vie », s'est pour sa part réjoui le conseiller Louisda Brochu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer