• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Exposition sur Wilfrid Laurier en toute intimité 

Exposition sur Wilfrid Laurier en toute intimité

Le lieutenant gouverneur du Québec, Michel J. Doyon,... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Le lieutenant gouverneur du Québec, Michel J. Doyon, le maire de Victoriaville, André Bellavance, et le conservateur du Musée Laurier, Richard Pedneault, lancent l'invitation pour l'exposition intitulée Wilfrid Laurier : portrait intime, qui traite en profondeur de la vie de l'ancien premier ministre.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Drummondville) fin de souligner à sa façon le 175e anniversaire de l'ancien premier ministre du Canada, le Musée Laurier de Victoriaville présentera, jusqu'au 20 novembre (jour de son anniversaire), Wilfrid Laurier : portrait intime, une exposition qui traite en profondeur de la vie du personnage.

« Lorsque je suis arrivé ici en 1988, je savais que Wilfrid Laurier se trouvait sur les billets de 5 $ et qu'il y avait une rue à son nom, mais c'était à peu près tout, rigole le conservateur du Musée, Richard Pedneault. À force de lire sur lui, j'ai découvert qu'il a été une figure marquante de la politique canadienne et que sa personnalité avait plusieurs traits fort intéressants ».

À l'exposition régulière, qui présente une partie de la maison de Wilfrid Laurier telle qu'elle était au 19e siècle, on a ajouté quelques dizaines d'illustrations, de documents écrits et d'objets représentant les différents traits de caractère et passions du Victoriavillois.

« J'ai sorti certains articles, comme une bûche que lui avait remise Honoré Mercier. Il aimait la valse et la poésie de Lord Byron, c'était un homme de son époque. L'exposition est composée de différentes sections thématiques montrant les dessous de la politique et son côté romantique par exemple », explique le conservateur.

On retrouve au total environ une centaine de pièces datant, pour la plupart, du 19e siècle. C'est à Victoriaville que l'on retrouve d'ailleurs la plus imposante collection d'articles traitant de l'homme politique. « Même si on avait voulu emprunter des objets aux autres maisons de Laurier, il y a rien qu'ils ont et que nous n'avons pas », statue M. Pedneault.

De la grande visite

Afin d'inaugurer l'exposition comme il se doit, le Musée Laurier a obtenu la participation du lieutenant gouverneur du Québec, Michel J. Doyon. L'historien de formation en était à une première visite au musée victoriavillois. Il s'est dit fasciné par la vie et les accomplissements de Laurier, mais surtout par les trésors dont regorge le musée.

« Je suis impressionné par le souci de préservation du patrimoine qu'on a ici. On n'a pas tendance à le conserver et on n'enseigne plus l'histoire autant qu'on le devrait. Je passerais des heures ici à regarder et à lire sur cette époque intéressante et cruciale de l'histoire du Canada », affirme-t-il.

Au cours de ses 15 années de mandat, Wilfrid Laurier a notamment financé la première transmission transatlantique de Marconi, il a été le premier à revendiquer la propriété du Grand Nord et il a autorisé la création de deux provinces canadiennes, la Saskatchewan et l'Alberta.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer