• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Équi Vox Estrie fête ses 20 ans : un anniversaire... et un adieu 

Équi Vox Estrie fête ses 20 ans : un anniversaire... et un adieu

Le choeur de voix égale Équi Vox donnera... (Fournie)

Agrandir

Le choeur de voix égale Équi Vox donnera ce soir le concert de son 20e anniversaire. Ce sera également le dernier concert du chef de choeur et fondateur Guy Robitaille, qui tire sa révérence.

Fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Tremblay
La Tribune

(Sherbrooke) Guy Robitaille dirigera son dernier concert avec le choeur Équi Vox Estrie ce soir. Après avoir passé 20 ans à piloter la chorale toute féminine, il estime qu'il est temps de passer le flambeau et de laisser sa place à la relève. Après ce concert saluant les deux décennies du regroupement vocal né à Sherbrooke, il cèdera les rênes à Gabrielle Pirlet.

« J'ai eu beaucoup de plaisir tout au long de ces années. On a fait des choses formidables. Je suis content de voir que tout ça va continuer », dit celui qui est professeur de chant depuis 40 ans maintenant.

Il y a 25 ans, Guy Robitaille donnait des leçons à Sherbrooke et plusieurs de ses élèves étaient membres de l'Ensemble vocal de Sherbrooke. Lorsque ce dernier a cessé ses activités, Réjeanne Cyr, cofondatrice d'Équi Vox, a pensé à Guy Robitaille comme meneur.

« Mais à l'époque, j'étais déjà bien occupé à Montréal. Ce n'était pas dans mes projets d'embarquer. »

Jusqu'à ce que la belle idée de former un choeur de voix égales plutôt qu'un choeur de voix mixtes fasse son nid dans leur esprit.

« Ça permettait d'aborder un autre répertoire, de toucher à des choses différentes. Le répertoire pour voix égales n'a pas été énormément exploité dans la francophonie, mais il l'a beaucoup été du côté anglophone et allemand. On a pris certains risques au cours des années. Des beaux risques. »

Le choeur a aussi posé de beaux gestes : « L'engagement social est important pour nous. On a toujours fonctionné en calculant le nombre de billets qu'il fallait vendre pour ne pas créer de déficit. Après, on donnait le reste à des organismes de charité qui pouvaient revendre les billets et conserver les profits. Tout ça sans jamais recevoir de subventions. Au fil du temps, on estime avoir remis 50 000 $ à différents organismes. La plupart de ceux-là venaient en aide aux femmes. »

Moments forts

Au fil des ans, le mouvement a pris du coffre. Équi Vox Montérégie et Équi Vox Montréal se sont ajoutés. Pour marquer le coup du 20e anniversaire du choeur qui compte une quinzaine de voix, le directeur a pigé dans le répertoire interprété depuis le tout premier concert de l'ensemble vocal, en mai 1996.

« On a choisi ce qui nous semblait correspondre aux moments forts de notre parcours. »

Ce qui semblait suffisamment festif, aussi. La cantate du six décembre, composée en mémoire des victimes de la Polytechnique, apparaissait trop dramatique pour être intégrée à la fête.  

Le groupe reprendra donc Stabat Mater, de Pergolesi, qui figurait sur son premier programme de concert. Chant de la Fête de Pâques, d'Hector Berlioz, est également au menu. Tout comme Dido & AEneas (Henry Purcell), Ave Maria (Franz Schubert), Il est bel et bon (Passereau) et The Snow (Edward Elgar).

Étonnamment, trois chansons de Gilles Vigneault seront aussi reprises « et adaptées comme si elles avaient été composées au XVIe siècle », de concert avec l'Ensemble Claude Gervaise, qui se joindra aux choristes pour l'occasion. Neuf musiciens accompagneront la cinquantaine de voix des trois chorales (Équi Vox Estrie, Montréal et Montérégie) réunies.

Vous voulez y aller?

Choeur Équi Vox Estrie

Samedi 23 avril, 19 h 30

Église La-Nativité-De-Jésus

75, rue Morris, Sherbrooke

Entrée : 30 $ (étudiants : 10 $/gratuit pour les moins de 12 ans)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer