• La Tribune > 
  • Arts 
  • > L'ouïe et le palais comblés au Manoir Hovey 

L'ouïe et le palais comblés au Manoir Hovey

Un « récital gastronomique » mettant en vedette... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Un « récital gastronomique » mettant en vedette trois musiciens de l'Orchestre symphonique de Montréal a récemment été offert au Manoir Hovey à North Hatley. Le concept à l'origine de l'événement a été développé par le sous-chef Joris Larigaldie.

La Tribune, Jean-François Gagnon

(Magog) Le sujet des accords mets-vins passionne bon nombre de gastronomes. Une véritable science est d'ailleurs apparue pour aider les fins gourmets à effectuer des choix judicieux de vins en vue d'un bon repas. Et si l'on voulait aussi trouver la meilleure musique pour accompagner un repas? Pourrait-on établir une correspondance entre des notes et des ingrédients précis?

Sous-chef au Manoir Hovey à North Hatley, Joris Larigaldie a voulu relever le défi de créer un menu qui serait conçu en fonction de pièces de musique choisies à l'avance. Il a livré le fruit de son travail d'expérimentation lors d'un « récital gastronomique » offert au Manoir Hovey, le vendredi 8 avril en soirée.

Des musiciens de grand talent étaient à l'oeuvre au Manoir Hovey à l'occasion de ce repas hors de l'ordinaire. Appartenant tous les trois à l'Orchestre symphonique de Montréal, le violoniste Olivier Thouin, le violoncelliste Sylvain Murray ainsi que l'altiste Victor Fournelle-Blain ont non seulement interprété des oeuvres de musique classique, mais ont également fait le choix des pièces proposées aux convives ce soir-là.

« On a demandé aux trois musiciens de sélectionner les oeuvres pour le récital. On les a écoutées et on était d'accord avec les choix effectués parce qu'on avait l'impression qu'elles cadraient avec le type d'ambiance souhaité », souligne Joris Larigaldie.

Les trois musiciens ont livré le Trio à cordes en si bémol majeur, une pièce composée par l'intemporel Schubert, ainsi que Divertimento en mi bémol majeur, une oeuvre écrite par Mozart.

Sections d'orchestre et de cuisine

Dans leurs assiettes, les convives ont tour à tour vu défiler une raviole de légumes, de l'espadon, de l'agneau et une crème chiboust. Courge, huitres, caviar, pain à l'oignon et chocolat blanc ont notamment été servis en accompagnement. Un vin biologique accompagnait chacun des services.

La magie a particulièrement opéré lorsque les musiciens ont interprété l'oeuvre de Mozart, qui semblait faite sur mesure pour un événement semblable. En raison du décor de la salle à manger, les convives pouvaient avoir l'impression d'avoir été plongés au coeur du XVIIIe siècle, qui a vu naître et mourir le compositeur.

M. Larigaldie confie avoir eu l'idée d'un « récital gastronomique » en assistant à un concert  symphonique en Allemagne. « J'avais remarqué à ce moment que les orchestres fonctionnent avec des sections comme en cuisine. Je m'étais alors dit que ces deux univers étaient plus près qu'on l'imagine habituellement », explique-t-il.

Chef exécutif adjoint, Francis Wolf salue le concept développé par son collègue et les efforts que celui-ci a consacrés à sa mise en oeuvre. « On est excité de proposer cette expérience à nos clients », a-t-il mentionné le soir de l'événement.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer