• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Le FIMAV veut démocratiser l'art contemporain 

Le FIMAV veut démocratiser l'art contemporain

Le directeur artistique du FIMAV, Michel Levasseur, a... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Le directeur artistique du FIMAV, Michel Levasseur, a annoncé des modifications à sa grille horaire afin de faire de la place pour John Zorn, qui offrira trois concerts consécutifs au cours de la soirée du samedi 21 mai.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Pour une septième année, le Festival international de musique actuelle de Victoriaville (FIMAV) débordera des salles de concert afin de démocratiser l'art contemporain à travers une série de sept installations sonores aménagées stratégiquement en plein coeur du centre-ville.

Cette année, le commissaire aux installations sonores, Érick D'Orion invite les visiteurs à «observer le son et écouter l'image» dans le cadre de ce qu'il décrit comme une expérience sensorielle unique. Afin de répondre à ces hautes attentes, il a notamment fait appel à Adam Basanta, un prolifique compositeur de musique électroacoustique qui innove dans sa recherche sonore.

«Il a une manière nouvelle de travailler le son et la structure musicale. Je l'ai invité parce que j'ai l'impression que dans cinq ans, on ne sera pas en mesure de le présenter tellement il va être sollicité», explique le commissaire.

Le Montréalais présentera ainsi Pirouette, une oeuvre explorant les relations entre un microphone sur pied et des haut-parleurs, à la Vélogare. Par un lent mouvement circulaire du microphone, l'artiste parvient à créer de façon subtile et progressive le thème principal du Lac des cygnes de Tchaïkovski.

N'étant pas en mesure de ne sélectionner qu'une oeuvre, M. D'Orion a également confirmé la présence d'une oeuvre de Basanta à l'Atoll.

N'étant pas en mesure de ne sélectionner qu'une oeuvre, M. D'Orion a également confirmé la présence d'une oeuvre de Basanta à la Place Sainte-Victoire. Présenté pour la première fois au Canada, Message past future est une combinaison de trois magnétophones construits entre 1968 et 1979 tentant de transmettre un message provenant d'un texte de Peter Drucker, écrit en 1973. «Le concept évoqué, qui peut paraître banal, nous apprend que ce nous savons du futur, c'est que ce sera différent. Le message nous est livré par une voix de synthèse sur ruban analogique à travers la technologie d'un artefact», explique-t-il.

Nathalie Bujold (Études vidéographiques pour instruments à cordes), Phil Allard (Détournement), Audiotopie (Silo). François Quévillon (En attendant Baroarbunga) et le duo Catherine Béchard et Sabin Hudon (Les écouteurs) seront également à Victoriaville du 16 au 22 mai afin de présenter leurs installations.

En 2015, plus de 10000 personnes avaient assisté aux différentes présentations gratuites, ce qui n'a pas manqué d'ajouter au sentiment d'appartenance des locaux envers cet événement aux allures impénétrables.

Une grille horaire chambardée, un site abandonné

Le directeur artistique du FIMAV, Michel Levasseur, a, par ailleurs, annoncé des modifications à sa grille horaire afin de faire de la place pour John Zorn, qui offrira trois concerts consécutifs au cours de la soirée de samedi. Les festivaliers devront s'attendre à se coucher tard puisque la légende de la musique contemporaine devrait jouer ses Bagatelles jusqu'à 2 h.

Le Festival a également confirmé qu'il abandonnait le pavillon du mont Arthabaska, après une année pourtant satisfaisante, afin de profiter des installations du

Carré 150 et de rapatrier ses concerts au centre-ville victoriavillois. 5 des 18 spectacles seront offerts dans ce centre de diffusion ultramoderne.

«On a choisi de faire ça pas à pas. Le Cabaret Guy Aubert offre de belles possibilités, on va essayer de l'utiliser de façon multifonctionnelle. Il est d'un format propice à des concerts exceptionnels», explique M. Levasseur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer