Kim Thúy : cycles de Vi

À l'instar du Petit Poucet, Kim Thúy marque... (La Presse, Martin Chamberland)

Agrandir

À l'instar du Petit Poucet, Kim Thúy marque sa trajectoire d'écrivaine un roman à la fois.

La Presse, Martin Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) À l'instar du Petit Poucet, Kim Thúy marque sa trajectoire d'écrivaine un roman à la fois. Chacun permet de suivre les mouvements de son coeur et de son âme (voire de son estomac!) entre son Vietnam d'origine et son Québec d'adoption. Ensemble, Ru, Mãn et Vi, sa plus récente offrande, deviennent autant de facettes de la réalité de la migration. Pas étonnant que Vi, le prénom de sa nouvelle héroïne, soit partie prenante du mot « vie ».

En vietnamien, Vi signifie « précieuse minuscule microscopique», alors que la Vie, « celle avec un grand V, est immense, infinie », fait valoir Kim Thúy.

« On pourrait donc croire que le prénom de mon héroïne entre en contradiction avec la Vie. Et pourtant, la Vie est faite d'une multitude de petites choses, qui n'existent pas sans contradiction ou juxtaposition. On ne peut pas apprécier la paix si on n'a pas vécu la guerre, vu le sang couler sur sa terre... Et on peut avoir toute la liberté du monde et ne pas savoir quoi en faire! »

Vi fuit donc le Vietnam avec sa mère et ses frères. Son père, lui, reste derrière. Après avoir atterri

au Québec, Vi étudie en droit (comme l'auteure, d'ailleurs), travaille en Asie, rencontre Vincent. Elle finit par en oublier ce père qui ne les a jamais rejoints. Jusqu'au jour où elle retourne dans son pays natal et doit faire des choix par et pour elle-même pour la toute première fois.

De l'importance d'apprendre

Avec cette nouvelle pierre, Kim Thúy souhaitait témoigner de «l'importance de l'apprentissage». À l'école et au sein de la famille, certes, «mais aussi l'apprentissage qui se fait au contact des personnes qu'on rencontre sur notre chemin, pour peu qu'on s'ouvre à ces gens ».

« Un proverbe vietnamien dit que, lorsqu'on fait un pas, on revient avec un panier, renchérit-elle. Moi, j'ai eu la chance d'être "portée" par plein de gens différents qui ont garni mon panier, qui m'ont permis d'apprendre à connaître et comprendre le monde. À me connaître et me comprendre, surtout. »

Ainsi, Vi apprend-elle à aimer auprès de sa mère (dont la vision de son rôle de femme se teinte des traditions vietnamienne et française) autant que de Hà, plus américaine et moderne, « plus libérée mais plus endommagée aussi ». Elle se définit par rapport à Jacinthe,

avec qui elle étudie. Et réalise, à travers sa relation avec Vincent, qu'elle croyait se connaître.

« Des fois, ça prend un regard extérieur pour nous donner la chance de comprendre qui on est, soutient Kim Thúy. Parce qu'assimiler le sens de ce qui nous arrive

exige du temps. C'est la même chose avec les mots : j'en connais de plus en plus à force de lire, mais il faut que j'en absorbe l'essence pour pouvoir les utiliser dans mes livres, pour aller au bout de leurs possibilités. »

Le handicap du privilège

La quadragénaire ne cache non plus espérer faire comprendre « le handicap du privilège » par l'entremise du père de Vi. « Cet homme n'a jamais eu à faire d'efforts, puisque sa mère puis son épouse, entre autres, ont toujours devancé ses besoins. Il n'a jamais eu à développer son muscle du désir. Pourtant, à mes yeux, il n'y a rien de pire que de ne pas avoir de raison pour se lever le matin! Il devient alors si facile d'être dans la vie sans vivre...»

Or, soutient-elle, une personne, voire un pays, peut changer. Si bien que les trajectoires parallèles

de Vi et de son père renvoient audit muscle du désir, que chacun doit entraîner pour parvenir à repartir

à zéro. Entre rédemption et renaissance.

Vous voulez y aller?

Séances de signature de Kim Thúy

Jeudi 14 avril, 19 h

Librairie Renaud-Bray de Drummondville

Mercredi 20 avril, 17 h

Biblairie GGC de Sherbrooke

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer