Une nouvelle aventure pour La Caravane

La troupe La Caravane présentera bientôt Les désastreuses... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

La troupe La Caravane présentera bientôt Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire à Sherbrooke. Sur la photo, on voit à l'avant Arianne Béland, Nathaël Martin et Pamella Bittner-Deland, puis à l'arrière Rose Adam ainsi qu'Angélie Jacques.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) La troupe La Caravane s'efforce de présenter des oeuvres pouvant plaire à la fois aux enfants et à leurs parents. Ses responsables croient avoir à nouveau frappé dans le mille en montant la pièce intitulée Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire.

Le titre de la pièce ne vous est peut-être pas étranger. Normal puisque sa trame narrative et ses personnages principaux sont tirés du film homonyme, qui mettait en scène le très populaire acteur Jim Carrey. Une série de livres portant le même nom avait aussi été publiée avant la sortie du long métrage.

Tous les deux enseignants à l'école de la Ruche à Magog, Patrick Cantin et Nathaniel Allaire-Sévigny tiennent les rênes du projet de pièce de théâtre avec Pénélope Vigneault, une ancienne élève de l'établissement scolaire.

« Nous avons essayé d'apporter notre touche au film d'origine, souligne Pénélope Vigneault. Nous proposions en plus aux comédiens de nous donner des idées en ce qui concerne leur jeu et le texte. Nous en avons conservé plusieurs. »

« Dans notre adaptation, on retrouve de la lumière et de l'humour, mais également du mystère et un petit côté trash », remarque Patrick Cantin, tout en louangeant le travail de ses jeunes comédiens.

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire est la 14e pièce à grand déploiement que monte La Caravane, une troupe qui regroupe les élèves de la concentration théâtre-études de l'école de la Ruche. Un total de 24 comédiens grim-peront sur la scène du Théâtre Léonard-Saint-Laurent à Sherbrooke lors des sept représentations figurant à l'horaire (cinq sont réservées aux groupes scolaires).

Film « préféré »

Membre de la distribution, Pamela Bittner-Deland affirme avoir été séduite par la pièce dès le départ. « Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire était mon film préféré lorsque j'étais plus jeune. C'est une oeuvre un peu sombre et j'aime ça. La morale, à la fin, touche les adultes », confie l'adolescente.

Incarnant un des trois orphelins de la famille Baudelaire, Arianne Béland souligne que deux registres de jeu se côtoient durant la pièce. « Les orphelins doivent avoir un jeu réaliste, mais c'est éclaté tout autour d'eux. Il nous faudra donc rester dans notre bulle lors des représentations », souligne-t-elle.

« Je suis habituée de faire des choses plus réalistes, mais j'adore l'expérience vécue cette année avec cette oeuvre », lance quant à elle Rose Adam, qui se charge de la narration.

Vous voulez y aller?

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire

Les 15 et 16 avril, 20 h

Théâtre Léonard-Saint-Laurent

Entrée : 12 $

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer