Colère sur les réseaux sociaux

Certains ont vu dans la tactique de la... (Archives, La Presse)

Agrandir

Certains ont vu dans la tactique de la coach Ariane Moffatt une façon de se jouer du vote du public.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Tremblay
La Tribune

(SHERBROOKE) Petite controverse sur les réseaux sociaux : après la diffusion du premier direct de La voix dimanche soir, les téléspectateurs ne décoléraient pas. Les commentaires ont afflué par centaines sur la page Facebook de l'émission et sur celle d'Ariane Moffatt, à qui les fans reprochent d'avoir eu le pointage trop généreux à l'égard d'Amélie Nault. À tel point que la coach a supprimé de son profil la publication où elle évoquait la prestation en direct de son «trio de feu», car des centaines de commentaires (pas toujours élégants) y avaient été laissés par des admirateurs mécontents.

Sur la page Facebook de La voix, sous la publication annonçant la victoire d'Amélie, c'est plus de 2200 commentaires qui ont été écrits. La plupart des plaignants manifestent leur déception ou leur colère quant au résultat du vote dans l'équipe Moffatt.

Rappelons qu'Ariane Moffatt a octroyé 60 points à Amélie Nault contre un maigre 25 au Sherbrookois Tim Brink. Martin Goyette, lui, a récolté encore moins : 15 points. L'ennui, c'est que le public a majoritairement voté pour le rockeur lennoxvillois, en lui accordant 49 pour cent des voix, contre 23 pour cent pour Amélie Nault. Mais avec l'avance de 60 points reçus par sa coach, Amélie était difficile à déloger. Au final, avec un écart de moins de 10 points, elle a remporté la manche.

Éric Lapointe, Marc Dupré et Pierre Lapointe ont été plus partagés dans l'attribution des points à leurs candidats. D'où le sentiment d'injustice exprimé par plusieurs internautes, qui ont vu dans la tactique de la coach Moffatt une façon de se jouer du vote du public.

L'ire de certains semblait d'autant plus exacerbée que le vote est payant et que le système d'attribution des points a été modifié cette année. L'an dernier et celui d'avant, les coachs étaient tenus d'octroyer un pointage prédéterminé : 50 points pour le candidat qu'ils jugeaient le meilleur, 30 et 20 points pour les deux autres. Tim Brink aurait remporté la victoire si la procédure était restée la même.

Réaction d'Ariane Moffatt

Du côté de TVA, on n'a pas voulu commenter la situation. On a quand même précisé que la formule de cette année était semblable à celle de la première saison de La voix, alors que les coachs distribuaient les 100 points comme ils le voulaient bien.

Aucune façon de faire n'est parfaite : l'an dernier, Isabelle Boulay s'était attiré les foudres du public pour avoir accordé seulement 20 points à Angélike Falbo, en quart de finale, mais le vote du public avait finalement fait gagner l'adolescente.

En début d'après-midi hier, Ariane Moffatt est revenue sur le sujet en publiant le statut suivant sur sa page Facebook : «Depuis dimanche, j'ai reçu beaucoup de messages très colériques sur les réseaux sociaux. J'ai tenté de m'en tenir loin parce qu'ils me blessent et que l'opinion du public m'importe énormément. Depuis le début de La voix, j'exerce mon rôle de coach (et non de juge) avec le plus d'intégrité, de sensibilité et d'objectivité possible. Dimanche, j'ai monté des numéros pour trois candidats que j'aime, que je respecte et que j'ai choisis dans mon équipe pour leur immense talent. Je suis heureuse d'avoir conçu avec eux des numéros forts, à leur image. Une fois cela fait avec tout mon coeur dimanche, je devais aussi noter les numéros de ces trois candidats en fonction de mes goûts, de mes valeurs artistiques et du potentiel que je voyais pour chacun d'eux dans cette compétition. Je constate que plusieurs d'entre vous sont en désaccord avec ma vision. J'en suis désolée, mais est-ce que ça mérite d'être ainsi si violemment critiquée? J'avoue que je ne me doutais pas que la perception du public serait si différente de la mienne, mais j'assume mon choix fait dans le respect des règles et en toute bonne foi. Allez, on continue, il nous reste plein de belle musique à faire ensemble. Sincèrement, Ariane.»

Rapidement, de nombreux commentaires d'appui ont fusé à la suite de cette publication.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer