• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Travaux majeurs au Centre d'art de Richmond 

Travaux majeurs au Centre d'art de Richmond

La Corporation du couvent du Mont Saint-Patrice, nouvelle... (La Tribune, Catherine Montambeault)

Agrandir

La Corporation du couvent du Mont Saint-Patrice, nouvelle entité responsable de l'immeuble logeant le Centre d'art de Richmond, prévoit entamer d'importants travaux de réfection dès l'été prochain.

La Tribune, Catherine Montambeault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Catherine Montambeault
La Tribune

(RICHMOND) Le conseil d'administration du Centre d'art de Richmond laissait entendre depuis plusieurs années que des travaux de réfection majeurs devaient être effectués sur le bâtiment centenaire qui l'abrite. Désormais, la gestion de ces travaux sera la responsabilité d'une entité distincte, la Corporation du couvent du Mont Saint-Patrice.

Selon Benoit St-Pierre, président de ce nouveau regroupement, les travaux devraient débuter dès l'été prochain et pourraient s'échelonner jusqu'en 2018.

« La plus grande priorité, c'est la toiture, explique-t-il. Elle a été réparée en urgence plusieurs fois au cours des deux dernières années, mais c'était vraiment temporaire. C'est certain qu'on va s'occuper de ça cette année. »

De nombreux travaux de mises aux normes doivent également être entrepris. « Il faut munir le bâtiment d'un système de gicleurs, mentionne M. St-Pierre. On va installer des portes coupe-feu, et certaines fenêtres ont besoin d'être retapées. »

Autre élément important : le système de chauffage. « En ce moment, l'immeuble est équipé d'un système de calorifères, et l'eau chaude ne se rend pas au quatrième étage. »

D'ici deux ans, la Corporation prévoit terminer les travaux par l'ajout d'un ascenseur, pour « permettre aux personnes à mobilité réduite d'accéder à l'établissement ».

La quête du financement

Le coût total des travaux était estimé à 2,2 millions de dollars, mais une firme d'architectes effectue actuellement un nouveau « bilan de santé » du bâtiment. « On devrait avoir les résultats le 15 mars, précise M. St-Pierre. À ce moment-là, on aura une meilleure idée de ce à quoi on peut s'attendre comme coûts pour les travaux. »

La Corporation du couvent du Mont Saint-Patrice a déjà reçu 300 000 $ en aide financière de la part de la Ville de Richmond ainsi que 96 000 $ de la MRC du Val-Saint-François par l'entremise du pacte rural.

« On va faire beaucoup de demandes de financement à des fondations, dit le président. Juste au Québec, il y a 600 à 800 fondations qui octroient de l'argent pour le genre d'activités qu'on entreprend. C'est un travail de moine! »

Par la suite, la Corporation entend se tourner vers le financement populaire pour récolter les fonds nécessaires. « Au Centre d'art, ça fait des années qu'on parle de faire des projets de rénovation sur le bâtiment, mais il ne s'est encore rien fait, note M. St-Pierre. Donc, avant d'aller voir le public, on veut être capable de montrer un certain avancement. On veut faire la toiture, et peut-être commencer d'autres travaux avant de contacter les acteurs importants de la région. »

Pour la directrice du Centre d'art, cette réorganisation représente un grand soulagement, puisqu'elle lui permettra de mieux se concentrer sur ses activités de diffusion.

« Avec le transfert de la bâtisse, ça va nous faire une hypothèque de moins à payer, souligne la directrice générale, Nancy Pelletier. Ça va aussi permettre aux gens qui souhaitent investir dans la culture et non dans le bâtiment de le faire, et vice-versa. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer