• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Émilie Pinard à la barre du Salon du livre 

Émilie Pinard à la barre du Salon du livre

Émilie Pinard sera la nouvelle directrice générale du... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

Émilie Pinard sera la nouvelle directrice générale du Salon du livre de l'Estrie.

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le conseil d'administration du Salon du livre a l'intention de remettre l'événement estrien au calendrier des incontournables culturels et éducatifs d'ici la quarantième édition, en 2018, et il compte sur le dynamisme et l'expérience de sa nouvelle directrice générale Émilie Pinard pour y parvenir.

« On ne va pas effectuer de grands bouleversements dès cette année, mais nous allons écouter les membres, analyser les commentaires constructifs que nous avons a reçus et élaborer un plan pour redorer l'image du Salon », a d'ailleurs expliqué la principale intéressée après que le conseil d'administration eut confirmé son embauche lundi soir.

« Je vais commencer par prendre connaissance de l'ensemble des dossiers et de la vision que souhaite donner le conseil d'administration au Salon », promet celle qui entrera en poste le 7 mars.

Titulaire d'un baccalauréat en loisir, culture et tourisme et d'une technique en art et technologie des médias, Émilie Pinard oeuvrait comme coordonnatrice des partenaires pour de saines habitudes de vie pour l'organisme Québec en forme, dans la MRC de Coaticook. Elle a auparavant été au service de la Chambre de commerce de Fleurimont, de Destination Sherbrooke et des Jeux du Canada, après avoir travaillé en journalisme télé derrière la caméra.

« Mon expérience en communication devrait aider à repositionner l'image du Salon, mais c'est surtout mon bagage en organisation d'événements et en planification stratégique dont j'espère me servir pour amener le Salon là où le conseil d'administration le souhaite », confie Émilie Pinard.

S'ouvrir au numérique

En poste depuis 2008, l'ancienne directrice générale Ghislaine Thibeault avait été remerciée au terme de son contrat, le 31 décembre, tout comme deux membres de son équipe. La nouvelle direction aura le loisir d'évaluer ses besoins selon sa propre expertise et le profil complémentaire nécessaire, fait savoir la présidente du conseil d'administration, Anne Brigitte Renaud.

« On se prépare à donner un nouvel élan à l'événement, se réjouit d'ailleurs madame Renaud. Notre vision ne déroge pas de la mission du Salon du livre, mais nous voulons en faire un événement innovateur incontournable, autant sur le plan culturel qu'éducatif, poursuit Anne Brigitte Renaud. Les paramètres de changement de la lecture du papier vers le numérique sont évidents, il faut s'ouvrir au numérique. »

Cette dernière souhaite aussi que le Salon du livre de l'Estrie résonne au-delà de ces quatre journées d'activités annuelles et que la communauté autant que les participants attendent sa tenue avec impatience.

« Et on ne manque pas d'idées pour ce faire, avertit Anne Brigitte Renaud. Ce qu'il faut, c'est bien les hiérarchiser et les planifier. Émilie a justement l'expérience et l'enthousiasme qui répondent à nos besoins pour y parvenir. On fête notre 40e anniversaire dans trois éditions, on veut que ce soit explosif. »

La 38e édition du Salon du livre aura lieu du 13 au 16 octobre au Centre de foires de Sherbrooke. L'emplacement, qui propose espace et stationnement, s'avère aussi l'un des défis pour les organisateurs.

« Sa situation excentrée demeure un défi pour faire le lien entre les exposants, les restos et les hôtels, mais aussi entre les visiteurs et l'événement », notent tour à tour mesdames Pinard et Renaud. « Ça fait partie des aspects où il faut se montrer créatif. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer