• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Bourse Rideau : Sherbrooke devrait soumettre sa candidature pour 2018 

Bourse Rideau : Sherbrooke devrait soumettre sa candidature pour 2018

Trois grandes salles sherbrookoises, dont le théâtre Granada,... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Trois grandes salles sherbrookoises, dont le théâtre Granada, pourraient accueillir la Bourse Rideau.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Destination Sherbrooke reluque depuis un moment l'événement Bourse Rideau afin d'attirer vers Sherbrooke ce grand rendez-vous francophone de la création et de la diffusion des arts de la scène. Après avoir soumis tardivement la candidature de Sherbrooke pour la tenue de l'édition 2017, Destination Sherbrooke a profité de l'événement à Québec du 14 au 18 mars pour aller rencontrer l'organisation en vue d'une candidature pour 2018.

« On est allé sonder l'eau, s'assurer qu'il y a de l'ouverture de la part de l'organisation à briser l'alternance Montréal-Québec », explique la directrice Promotion, Accueil, Tourisme d'affaires et sportif chez Destination Sherbrooke, Lynn Blouin, en réaction à la nouvelle révélée par Radio-Canada Estrie dimanche.

L'événement créé en 1988 est présenté chaque année à Montréal ou Québec afin de permettre aux artistes, agents et producteurs de proposer aux diffuseurs les spectacles qui feront l'objet de leur programmation de la prochaine saison. Entre 1000 et 1200 participants se réunissent ainsi pendant quatre jours au gré de courts spectacles, conférences, ateliers et événements divers tournant autour de la culture. On parle d'environ 350 artistes, 300 agents et producteurs ainsi que 325 diffuseurs, que ce soit pour des salles de spectacles ou des festivals.

« Ce serait intéressant pour Sherbrooke qui est déjà reconnue pour sa vitalité culturelle, entre autres musicale, note Lynn Blouin. Cet événement permettrait de braquer les projecteurs sur Sherbrooke et ce ne serait pas volé que de devenir la Mecque culturelle.

« Nous avons à notre disposition trois grandes salles (Centre culturel, Centennial et Granada) et plusieurs salles alternatives qui peuvent très bien accueillir l'événement. »

«Déjà l'automne dernier lorsqu'on a soumis notre candidature, l'hébergement n'était pas un frein et les organisateurs n'étaient pas fermés à notre proposition.»


L'ouverture éventuelle du Gouverneur devrait aussi bonifier l'offre d'hébergement en la faisant passer à plus ou moins 800 chambres trois ou quatre étoiles dans le grand Sherbrooke. On estime à 500 le besoin en nombre de chambres par nuit au cours de la Bourse Rideau.

« Déjà l'automne dernier lorsqu'on a soumis notre candidature, l'hébergement n'était pas un frein et les organisateurs n'étaient pas fermés à notre proposition. C'était davantage la question de délai qui jouait contre nous. Cette fois, si nous décidons d'aller de l'avant avec la candidature de Sherbrooke, nous serons en mesure de le faire dans les meilleurs délais », précise encore Lynn Blouin.

Envoyées sur place la semaine dernière, les déléguées Josianne Côté et Caroline Synnott doivent faire rapport de leurs observations et de leurs rencontres auprès de la direction de Destination Sherbrooke cette semaine.

« On se donne quelques semaines pour évaluer tout ça et prendre une décision à la lumière de leur rapport, fait savoir Lynn Blouin. Selon les input du milieu, Sherbrooke a tout pour répondre aux normes et permettre aux participants de vivre une expérience de proximité différente avec une Bourse Rideau à Sherbrooke. Maintenant, on pourra encore mieux évaluer les paramètres et s'ajuster. »

Le lieu de la tenue de la Bourse Rideau 2018 devrait être annoncé en août prochain.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer