• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Une journée blanche au Parc de la Gorge de Coaticook 

Une journée blanche au Parc de la Gorge de Coaticook

Accompagné de guides expérimentées, le ski joëring ou... (Courtoisie du Parc de la Gorge de Coaticook, Cathryn Nadeau)

Agrandir

Accompagné de guides expérimentées, le ski joëring ou ski attelé permet de se laisser glisser derrière Ken ou Rocky, à son rythme et en toute sécurité.

Courtoisie du Parc de la Gorge de Coaticook, Cathryn Nadeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Coaticook) Glisser, skier, patiner, escalader, pédaler, chevaucher, yukigasser (!), marcher sur la neige ou simplement se réchauffer dans le ventre chaud de la grange ronde, le Parc de la Gorge de Coaticook propose un large éventail d'activités hivernales qui sauront plaire aux petits comme aux grands, et ce, à prix abordables.

En prime pour 2016, des nouveautés à saveur internationale, un accès gratuit à la glissade et un vélo de neige électrique qui fait fi des montées. Prêt pour une bouffée d'air frais?

Ski joëring, tout le monde à cheval... en skis!

Moyen de transport utilisé depuis des siècles en Suède, le ski joëring a fait son entrée cet hiver au centre équestre du Parc de la Gorge. Une activité qui combine le ski et un cheval, le tout mené par des guides expérimentées à l'intérieur d'un circuit fermé, tandis que vous vous laissez glisser derrière Ken ou Rocky, les deux chevaux tout spécialement entraînés pour ce nouveau sport équestre.

« Le ski joëring est une activité très sécuritaire, rassure Andréanne Laurin, gérante de l'écurie. C'est le même principe que le ski nautique. Si la personne sent que le cheval avance trop vite ou qu'elle est sur le bord de tomber, elle n'a qu'à lâcher la corde qui la relie au cheval. »

Dans le cas opposé, notamment pour ceux qui possèdent déjà un certain savoir-faire en ski, guide et cheval peuvent accélérer le pas pour une poussée supplémentaire d'adrénaline. En tout temps, on demeure à l'écoute de vos besoins pour s'assurer de rendre l'expérience des plus agréables. Les skis sont fournis, mais on peut apporter ses propres bottes de ski alpin, notamment pour les jeunes enfants, ou louer l'équipement sur place.

À compter de cet hiver, il est aussi possible d'assouvir sa passion pour les équidés par une randonnée équestre d'une heure et demie au coeur de la forêt, incluant une formation obligatoire de 30 minutes. Notez que les participants doivent être âgés de cinq ans et plus pour le ski joëring et de 10 ans et plus pour les randonnées équestres.

Yukigassen : yuki (neige) + kassen (bataille)

Véritable clin d'oeil au film culte La guerre des tuques et ses mémorables batailles de balles de neige, le yukigassen est un sport d'équipe combinant le hockey, le jeu du drapeau et le ballon-chasseur. Inventé par les Japonais à Hokkaïdo en 1987, le yukigassen a peu à peu retenu l'attention internationale, notamment en Norvège, Finlande, Australie, Suède, Hollande, États-Unis et au Canada. Thetford Mines est la première ville à offrir ce sport au Québec.

Le yukigassen nécessite jugement, rapidité et intelligence, ainsi qu'une forte volonté d'empêcher l'adversaire de s'emparer de son drapeau tout en tentant de lui ravir le sien. De passage au Parc de la Gorge pour une sortie plein air, des élèves du Salésien de Sherbrooke ont rapidement réalisé que la clé de la victoire réside dans le travail d'équipe. « C'est très compétitif et il faut être très imaginatif, déclare l'un d'eux. On doit changer de stratégie à chaque partie. »

Stratégique et savoir bien doser ses effectifs, puisque chaque équipe dispose d'une trentaine de balles pour chaque partie de trois minutes. Un seul bémol qui n'a toutefois pas semblé contrarier les jeunes participants, l'absence de balles de neige, lesquelles étaient remplacées par des balles synthétiques.

À noter que le yukigassen sera à l'honneur lors de la Fête des neiges du Parc de la Gorge qui se tiendra les 20 et 21 février prochain, de même que dans plusieurs municipalités de la région coaticookoise au cours du mois de février, dont Compton (6), Barnston-Ouest (7), Waterville (20) et Dixville (27). Pour les mordus, sachez que le Tournoi provincial de Yukigassen prendra place le samedi 27 février dans le cadre du Carnaval de Thetford.

Le vélo balaise se démocratise

Depuis trois ans, le Parc de la Gorge offre aux amateurs de fat bike un parcours permanent de 10 kilomètres de niveaux débutant à expert. Aussi appelé vélo de neige, vélo balaise, vélo méga balloune et vélo à pneus surdimensionnés, le fat bike permet d'accéder à des endroits panoramiques du Parc de la Gorge.

La location de vélos est disponible sur place, incluant un vélo de neige électrique. Une nouveauté qui tend à démocratiser ce sport, notamment en facilitant les montées. « Le vélo électrique permet aux gens un peu moins en forme de s'attaquer aux sentiers du Parc, mais ça demeure du fat bike, rappelle Francis Harvey, membre du conseil d'administration du Parc de la Gorge. C'est un vélo très efficace et très puissant, mais il faut être capable de le piloter. » Pour ceux qui n'ont jamais enfourché un vélo de neige, encore moins électrique, ce dernier recommande d'emprunter les sentiers de niveau débutant, histoire d'apprivoiser la bête.

Randonnée familiale en raquettes et activités gratuites

Pour une randonnée à la portée de tous et à tout petit prix, le Parc de la Gorge propose aux raquetteurs de tous âges cinq parcours vallonneux pour un total de 21 kilomètres. Suivant le niveau de difficulté, soit de facile à difficile, les sentiers sont parfois agrémentés de bonnes pentes. Des raquettes de qualité et bâtons de randonneurs sont disponibles sur place en location.

Profitez-en pour ajouter à votre sortie familiale le patinage et la glissade en tapis-luge, couramment connu sous le nom de crazy carpet, lesquels sont accessibles gratuitement. Il faut toutefois prendre soin d'apporter ses propres équipements.

À l'assaut des sentiers verticaux

Pour les plus téméraires, les parois rocheuses glacées du Parc de la Gorge vous proposent de partir à la conquête de ses sentiers verticaux grâce à l'escalade de glace. De niveaux facile à expert, les huit parois s'élèvent entre 25 à 50 mètres. L'activité est gratuite pour les membres de la Fédération québécoise de la montagne et de l'escalade, mais on peut se procurer un droit d'entrée journalier. Tous les grimpeurs doivent se présenter à l'accueil avant de s'attaquer aux parois.

De fait, l'accueil pour toutes les activités hivernales se fait à partir de la grange ronde située sur la rue Saint-Marc où on y trouve une cantine et des salles de bain. Avant de se déplacer, il est possible de vérifier l'accessibilité ou non des activités via l'InfoConditions affiché sur la page d'accueil du site Web du Parc à www.gorgedecoaticook.qc.ca ou en appelant au 819 849-2331.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer