Yoan : une voix à vaste portée

Yoan a attiré plus de 1300 spectateurs, faisant... (Spectre, Jessica Garneau)

Agrandir

Yoan a attiré plus de 1300 spectateurs, faisant presque salle comble, alors qu'il montait pour la première fois sur une scène sherbrookoise pour y présenter son premier album.

Spectre, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Certains avaient contesté sa victoire lors de la deuxième saison de La Voix. Parce que ce n'est pas le chanteur au plus large registre vocal et que sa justesse est variable lorsque les notes grimpent au-delà de ses graves. Mais une chose est certaine : la place de Yoan est derrière un micro, si on se fie aux 120 000 copies vendues de son premier album, et sur une scène, si on se fie aux 1300 spectateurs qui s'étaient déplacés au Centre culturel de l'Université de Sherbrooke, jeudi soir, pour l'entendre chanter de cette voix qui semble avoir tellement plus de millage que son âge.

Accompagné de quatre musiciens, dont Rick Haworth, le réalisateur de son album éponyme lancé en mars dernier, Yoan est monté sur scène avec un restant de gêne et une nouvelle assurance, s'adressant à « son » public, souvent avec humour, entre chacune des chansons interprétées.

Dans la salle presque comble, pas de fillettes ou jeunes femmes pour se pendre à son cou ou s'évanouir comme devant Elvis, mais de nombreux baby-boomers. Des amateurs de musique country, des nostalgiques de Johnny Cash et des fans de La Voix. Il y avait aussi un groupe de fidèles qui le suivent sur la route.

Des spectateurs qui étaient là pour Yoan puisque leur enthousiasme atteignait des sommets lorsqu'il interprétait ses compositions originales, comme Tu m'as manqué, validant du même coup sa capacité à rejoindre son public en tant qu'auteur-compositeur. En toute simplicité.

« Je crois que le rôle d'un chanteur est de véhiculer des émotions. Et ma mère m'a toujours dit que la beauté est dans la simplicité », a-t-il lancé avant d'interpréter la version acoustique d'une nouvelle composition (Depuis longtemps).

En plus de présenter les titres de son album, Yoan a interprété des chansons popularisées par Éric Clapton, Francis Cabrel, les Beatles, The Doors, CCR et bien sûr, the King. La chanson que lui a composée Luc De Larochellière pour La Voix, T'aimer trop, a aussi suscité de chauds applaudissements.

« J'ai le privilège d'avoir un début de carrière qui va bien et je me sens comme sur un nuage. Mais des fois, je m'ennuie de chez nous », a-t-il raconté avant d'interpréter My Way Home.

Du haut de ses 20 ans, le chanteur de « New Country » de Ferme-Neuve se produira au Centre Bell en avril et deviendra ainsi le plus jeune artiste québécois à y présenter son spectacle solo. Il sera quelques jours plus tard au Centre Vidéotron pour chanter les retours à la maison, les trajets en train ou en avion et les gens au grand coeur qui croisent sa route.

« Quand j'étais jeune », a-t-il répété à quelques reprises lors du spectacle alors que son public pouffait de rire. Même si le jeune chanteur a le registre vocal qui reste dans les graves, sa voix a une vaste portée. Il n'y a qu'à voir la quantité de fans qui le suivent et se demandent jusqu'où il ira.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer