François Faucher: 40 années à vibrer

Hymne à la lumière... (Fournie)

Agrandir

Hymne à la lumière

Fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nelson Fecteau
La Tribune

(Thetford Mines) Ce n'est pas tous les jours que l'on souligne 40 ans de carrière. Le peintre vibrationniste thetfordois François Faucher le fera de belle façon au Musée Beaulne de Coaticook, à partir de demain. Intitulée Le vibrationnisme:du paysage à l'abstraction, l'exposition regroupera une vingtaine de ses oeuvres qui retraceront la naissance et l'évolution de ce style bien particulier, pour ne pas dire unique, qu'il a créé.

François Faucheer... (Fournie) - image 1.0

Agrandir

François Faucheer

Fournie

Il n'est pas péjoratif d'affirmer que la naissance du vibrationnisme relève de l'anecdote. « En 1983, alors que je peignais à l'extérieur par grand froid, j'ai donné quelques coups de pinceau aux mauvais endroits sur la toile à cause de ma main qui tremblait. Une fois en atelier, j'ai remarqué certaines vibrations dans l'image. J'ai alors exagéré ces mouvements », de raconter cet architecte de profession, qui vit de son art depuis 1989.

Selon François Faucher, le vibrationnisme donne à l'observateur l'impression que le tableau vibre, par la déformation périphérique du sujet et l'ajout de pièces détachées. L'artiste thetfordois estime que toute situation peut être peinte en vibrationnisme.

L'exposition retracera l'évolution des 40 ans de démarche artis-tique du peintre par l'entremise de tableaux-clés, depuis les fleurs et natures mortes du début en passant par les paysages et les person-nages, pour atteindre une certaine abstraction.

Chose certaine, le style de François Faucher est tellement unique et caractéristique de l'artiste qu'il suffit de visiter une seule de ses expositions, voire admirer un seul de ses tableaux, pour le reconnaître immédiatement.

Politique et hockey

L'Accord du lac Meech, peint en 1990, et le Go Habs Go retiendront certainement l'attention. On pourra aussi constater l'importance et l'influence de la musique dans l'oeuvre de François Faucher, lui qui a étudié le violon en bas âge. L'artiste-peintre va même jusqu'à affirmer que 80 pour cent de ses oeuvres en sont empreintes. Certaines font d'ailleurs partie des collections privées d'Elton John et de Billy Joël.

François Faucher peint depuis l'âge de 11 ans, mais il a participé à sa première exposition à l'âge de 16 ans. L'exposition de son 40e anniversaire sera sa septième en musée. Le Thetfordois est présent dans sept galeries en France, dans deux points de vente aux États-Unis et trois points de vente au Canada.

François Faucher a pratiqué sa profession d'architecte pendant six ans avant de prendre la décision de vivre exclusivement de son art, ce qu'il considère comme un rare privilège. En 1993 survient un moment décisif dans sa carrière : un critique d'art new-yorkais utilise le terme vibrationnisme, même dans le titre de l'article, et François Faucher fait la une du magazine Artspeak. « Le nom était officialisé et je n'ai plus hésité à l'utiliser. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer