• La Tribune > 
  • Arts 
  • Tirs croisés pour le Théâtre La p'tite réplique 

Tirs croisés pour le Théâtre La p'tite réplique

Julie Gagnon et Steve Méthot interprètent un couple... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Julie Gagnon et Steve Méthot interprètent un couple blasé dans Tirs croisés, la nouvelle production du Théâtre La p'tite réplique, présentée à partir de ce soir.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

(SHERBROOKE) C'est bien connu : le Théâtre du Double Signe, avec ses ateliers de théâtre ouverts à tous, a non seulement donné le goût du jeu à des centaines de personnes (dont certaines qui pratiquent le métier professionnellement aujourd'hui), mais a aussi donné le jour à quelques compagnies. À plus d'une reprise, des participants qui avaient le goût de pousser l'aventure un peu plus loin ont décidé de fonder leur propre troupe

La dernière en date est le Théâtre La p'tite réplique, compagnie qui présente dès ce soir sa troisième production, Tirs croisés. Fondée en 2013 par un quatuor d'amis qui ont joué dans Le rire de la mer de Pierre-Michel Tremblay il y a quatre ans, la troupe tire son nom d'une blague au sein du quatuor.

« Deux soirs sur quatre, notre collègue Sophie Lambert a raté une de ses répliques. Son texte était "c'est juste une p'tite critique" mais elle a dit "c'est juste une p'tite réplique" », racontent Julie Gagnon et Steve Méthot, deux autres membres du carré de fondateurs, que complète Denis Turgeon.

Si les ateliers du Double Signe sont une expérience unique d'apprentissage, ils ont aussi leur limite. « Comme il y a de 12 à 14 participants par atelier, c'est plus difficile de développer un personnage consistant. Nous avons fondé la compagnie pour nous donner de nouveaux défis », explique Steve Méthot.

Tuer Madame ou Monsieur

Pour sa troisième production, la P'tite réplique a choisi une comédie policière de l'auteur français Dominique Roffet, Tirs croisés. C'est l'histoire d'un couple blasé après 20 ans de mariage. Monsieur embauche un tueur à gages pour se débarrasser d'un homme qui nuit à ses plans financiers, sans savoir qu'il s'agit de l'amant de sa femme. Or, il se trouve que Madame a aussi engagé un tueur pour se débarrasser de son mari...

« Chaque fois qu'un nouveau personnage arrive chez le couple, on se demande si c'est lui, le tueur. Et qui va tuer qui. Il y a donc un élément de surprise pour les spectateurs. Les quiproquos sont nombreux », souligne Julie Gagnon. « À notre connaissance, c'est la première fois que ce texte est joué au Québec. »

Le Théâtre La p'tite réplique a engagé Alexandre Leclerc, comédien professionnel, pour la mise en scène. « En fait, c'est lui qui s'est proposé, et nous en étions flattés », rapporte le tandem, pour qui il est important de confier cette tâche à une personne de métier. « Notamment pour faire travailler ces artistes et créateurs de chez nous », ajoutent-ils.

À noter que les représentations de vendredi et samedi affichent déjà complet. « Il reste deux ou trois places le mercredi et un peu plus le jeudi », précise Julie Gagnon.

C'est dire que la compagnie se porte très bien. « On nous a même demandé, l'an dernier, d'aller rejouer notre deuxième production (Le désir de Michel-Marc Bouchard) à Chartierville! »

Vous voulez y aller

Tirs croisés

Du 20 au 23 janvier, 20 h

Le Parvis

Entrée : 15 $

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer