Le début de l'année à la télé

Dan Bigras reste fidèle au Refuge.... (La Presse, Hugo-Sébastien Aubert)

Agrandir

Dan Bigras reste fidèle au Refuge.

La Presse, Hugo-Sébastien Aubert

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Danièle L. Gauthier
La Presse Canadienne
Montréal

Après les émissions spéciales des Fêtes et avant que ne reprenne la programmation régulière, regard sur ce que proposent différentes chaînes du petit écran ces prochains jours.

Dan Bigras, fidèle aux jeunes du Refuge depuis 25 ans

Lors d'une entrevue, Dan Bigras avait affirmé que son implication dans l'oeuvre du Refuge, maison qui reçoit les jeunes hommes issus de la rue, était un engagement auquel il adhérait pour la vie. Et voilà 25 ans, cette année, que le musicien, chanteur, auteur-compositeur et réalisateur demeure fidèle à sa parole.

Depuis tout ce temps, le Refuge a accueilli près de 20 000 jeunes itinérants. Pour leur venir en aide, une équipe composée de professionnels tels que psychologue, travailleur social, spécialiste en toxicomanie, accompagnent les occupants dans leur évolution vers une nouvelle vie, sans parler de tous les bénévoles présents tant du côté administratif que quotidiennement auprès des jeunes. On espérait atteindre la somme de 1,5 million $ dans la campagne qui prend fin avec Le Show du Refuge, dimanche, 20 h, à Radio-Canada.

Chaque année Dan Bigras n'a pas de difficulté à s'assurer la participation de plusieurs artistes. Cette année, Ginette Reno, de même que Catherine Major, Éric Lapointe, Patrice Michaud, Lulu Hughes, Élizabeth Blouin-Brathwaite, Laurence Jalbert , QW4RTZ et Gaya seront présents sur la scène de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.

« Ce corps qui m'est étranger! »

Ces derniers temps, on entend de plus en plus de témoignages d'adolescents qui clament et revendiquent leurs droits d'accéder à leur véritable identité sexuelle. C'est à ce moment crucial que leurs parents doivent être plus que jamais à leur écoute. Et la plupart le sont. Ces parents les ont vu grandir, ils savent bien que leur fille, leur fils reniaient de toutes les manières le sexe avec lequel ils sont nés. C'est à l'approche de l'adolescence que les choses se clarifient et s'intensifient pour ces jeunes qui appréhendent de vivre des métamorphoses qui les traumatisent. Alors, supportés par leurs parents, ils entreprennent une longue hormonothérapie qui leur permettra enfin de franchir les premiers pas vers la véritable personne qu'ils sont. Plus tard suivront les importantes et coûteuses chirurgies qui transformeront leurs organes génitaux et leur apparence physique. L'un d'eux disait que cette chirurgie a été possible grâce à la participation de ses parents qui ont contribué à amasser les 45 000 $ nécessaires à sa phalloplastie. Khloé, Alexis, Jesyka, Zacharry, David, malgré les douleurs et le stress auxquels ils ont été soumis, n'ont pas hésité à franchir le pas décisif à leur transformation et de vivre ces grands bouleversements ouvertement. On peut les suivre à Moi & Cie, Je suis trans, le jeudi 7 janvier, 21 h. Sous le même thème, à Canal Vie, Jazz : ado et transgenre raconte elle aussi son expérience le mardi 5 janvier, 19 h.

Quel mystère!

Depuis le temps que des observateurs, partout dans le monde, disent avoir vu des ovnis, que d'autres racontent avoir été « enlevés et libérés » par des extraterrestres qui voulaient étudier leur fonctionnement, malgré l'accumulation de photos et de vidéos, nous n'avons toujours pas d'assurance que ces phénomènes existent. Avons-nous raison de persister dans l'observation de ces phénomènes? À National Geographic /L'histoire secrète des ovnis, des experts se penchent sur la question, le mardi 5 janvier, 20 h, à Télé-Québec.

Dans les profondeurs du fleuve Saint-Laurent se cachent des pages d'histoire ou du moins, des reliefs de faits survenus et oubliés ou ignorés que Samuel Côté, chasseur d'épaves, aimerait bien faire remonter à la surface de nos mémoires. Dès le mercredi 6 janvier, 20 h, à Historia, débute la deuxième série Chasseurs d'épaves, neuf épisodes de 30 minutes, alors qu'avec son équipe de plongeurs, Samuel espère trouver et pouvoir identifier le Waterloo, un bateau ayant appartenu à la famille Molson.

Révolution au travail

À RDI, on étudie les possibilités d'instituer Le bonheur au travail. On dit que 61 pour cent des individus sont « désengagés », c'est-à-dire qu'ils travaillent pour obtenir un salaire. Il n'y aurait que 11 pour cent des travailleurs qui sont heureux de leur emploi alors que 28 pour cent y traînent un boulet à leur pied. On propose alors l'exemple d'une entreprise où on a éliminé les chefs intermédiaires et confié la responsabilité du rendement aux employés, ce qui a complètement changé l'attitude du personnel. Puis il est aussi question du travail effectué de chez soi. Il est probable que ce siècle connaisse une révolution dans le monde du travail. Le lundi 4 janvier, 20 h.

Céline Galipeau animera En direct du monde avec... (La Presse, David Boily) - image 5.0

Agrandir

Céline Galipeau animera En direct du monde avec les correspondants à Radio-Canada à l'étranger.

La Presse, David Boily

Le monde, les troubles alimentaires et l'humour

À RADIO-CANADA : c'est le moment de l'année où l'on rapatrie les correspondants de Radio-Canada pour une rencontre, En direct du monde, animée par Céline Galipeau et Catherine Mercier, le jeudi 7 janvier, 20 h, durant laquelle on récapitule, en simultané à RDI, les événements marquants couverts durant l'année.

À TVA : pour promouvoir ses chaînes spécialisées, TVA présente du lundi au jeudi, 11 h, les épisodes de différentes émissions. Par exemple, le lundi 4 janvier, à Dis-moi, l'animatrice Mitsou s'entretient avec Sophie Grégoire, première dame du pays, sur les troubles alimentaires qu'elles ont toutes deux vécus, des souffrances à la guérison. En rediffusion, vendredi 8 janvier, 19 h, Philippe Laprise, je peux maintenant mourir fait place à ce gentil géant qui en a long à dire sur sa vie, sa maison, son mariage, ses enfants, son travail, entre autres.

Métiers dangereux

À TV5 : des travailleurs vivent dangereusement compte tenu des risques imposés par certains métiers, comme c'est le cas pour les pêcheurs en haute mer et les scaphandriers qui doivent sonder les profondeurs d'une mer parfois hostile dans le premier épisode de 24 heures : danger!, le jeudi 7 janvier, 21 h.

À RDI : les proches des victimes de Charlie Hebdo livrent leur perception du triste événement en regard de leurs disparus et rappellent les personnes qu'elles furent. Et cette tragédie fera dire à Riss (Laurent Sourisseau), le nouveau directeur de l'hebdomadaire : « Faut pas se laisser bouffer la tête par la noirceur du monde ». Du côté des vivants, le vendredi 8 janvier, 20 h.

Célibataires, jour de neige et les lois d'il y a 3000 ans

AU CANAL VIE : Célibataire au menu nous permet d'épier deux inconnus qui ont rendez-vous au restaurant. Tous deux à la recherche de la perle rare, ils seront suivis par 15 caméras lors de ce tête à tête qui permet de jauger les chances de réussite du couple. Se reverront-ils? Le mercredi 6 janvier, 19 h 30. À l'occasion de la visite de Véronique Cloutier, Joël lui prépare du tofu barbecue, une fondue italienne au fromage et une mousse au chocolat alors que Véro donne sa recette du meilleur chocolat chaud au monde. Un hiver avec Joël, le jeudi 7 janvier, 18 h 30.

AU CANAL D : l'hiver livrera sa première bordée de neige et on accompagne la famille Vanderzon, déneigeurs de père en fils, responsable de Boucherville et ses environs. On assiste à la mise à exécution du plan de match pour que personnel et machinerie soient fin prêts lorsqu'on se retrouvera En pleine tempête le mardi 5 janvier, 19 h. La série The Bible Rules, le jeudi 7 janvier, 21 h, explore les lois qui régissaient la vie des êtres il y a 3000 ans. Parmi celles qui traitaient de la sexualité, il est dit qu'on coupera les mains d'une femme qui aura saisi l'entrejambe d'un homme qui attaquerait son mari. Et ce n'est qu'une des 2000 lois auxquelles étaient soumis les peuples de l'Antiquité.

Yara Pilartz (Camille), Ernst Umhaueur (Virgil) et tous... (Canal +) - image 8.0

Agrandir

Yara Pilartz (Camille), Ernst Umhaueur (Virgil) et tous les Revenants sont de retour à ARTV.

Canal +

Des revenants, de la séduction, Josée Blanchette dans sa maison et Kate Middleton dans son château

À ARTV : ils sont morts mais ne le savent pas. La deuxième saison de Les Revenants débute alors que Simon, Camille, Julie et le petit Victor sont disparus et qu'un inconnu arrive en ville, coïncidant avec une nouvelle vague de résurrections. Le mardi 5 janvier, 22 h.

À MUSIMAX : qu'ont en commun Corey Hart, Patrick Bourgeois, Jean-Pierre Ferland, Éric Lapointe et quelques autres? Selon Mitsou, Janette Bertrand, Liza Frulla, Geneviève St-Germain, ce sont de véritables séducteurs. Chacun à leur façon, du poète charmeur au mauvais garçon qui crie sa souffrance, ils détiennent le pouvoir d'attendrir le coeur des femmes. Les Années/Séduction, le jeudi 7 janvier, 20.

MOI & CIE : pour la première fois, la journaliste, animatrice et chroniqueuse Josée Blanchette accueille Mitsou à la maison. Elle explique qu'après avoir subi trois cancers, elle a adapté son alimentation de manière à ne pas agresser son système durement éprouvé jusqu'ici. Elle croit fermement qu'en matière de santé, nous devons nous fier à notre intuition car nous sommes les premiers à nous aider. Dis-moi/Josée Blanchette, le lundi 4 janvier, 18 h. Elle n'a pas de sang bleu mais semble taillée sur mesure pour répondre aux exigences d'une vie royale. Kate Middleton suscite l'admiration tant par sa personnalité, son port de reine et ses tenues vestimentaires. Mère d'un futur roi, on entre dans son univers à Kate Middleton : la famille s'agrandit, le jeudi 7 janvier, 19 h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer