Justenbois à la télé

Pierre Simard, propriétaire des ateliers Justenbois : «... (Archives La Tribune)

Agrandir

Pierre Simard, propriétaire des ateliers Justenbois : « J'ai parlé avec un artisan qui est passé à Comment c'est fait et il m'a dit que ça me suivrait durant 10 ans! »

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Une petite entreprise installée à Potton recevra l'équipe d'une grande émission de télévision au cours des prochaines semaines. Patron de Justenbois, Pierre Simard attend avec une certaine impatience la venue de l'équipe de Comment c'est fait, appelée How It' s Made en anglais, une émission de Discovery Channel. L'épisode qui sera tourné pourrait faire exploser les commandes de la PME, qui fabrique des ustensiles et autres objets en bois.

« J'ai parlé avec un artisan qui est passé à Comment c'est fait et il m'a dit que ça me suivrait durant 10 ans! » indique M. Simard, en précisant que l'émission est traduite en plusieurs langues et qu'elle est diffusée à travers le monde.

Puisqu'il s'attend à une hausse des commandes après la diffusion, le propriétaire de Justenbois a prévu augmenter à court terme le nombre de personnes qui travaillent avec lui. La PME fournit du travail à environ neuf personnes, en ce moment, et sept autres sont prêtes à commencer rapidement.

Bien qu'il soit paré à une augmentation rapide d'effectifs, Pierre Simard croit que son entreprise pourrait avoir de la difficulté à répondre à la demande pendant les mois qui suivront la diffusion. Il préférerait éviter cela, mais ne s'inquiète pas outre mesure de voir un tel scénario se matérialiser.

« Il y a des délais pour les gens qui veulent acheter une Ferrari ou une iWatch, lance-t-il. Je propose un produit d'orfèvrerie alors ce ne serait pas anormal que des délais de livraison accrus apparaissent. »

Au Salon à Montréal

Tout récemment, Justenbois a participé au Salon des métiers d'art de Montréal. La PME a connu beaucoup de succès à cet événement, ce qui a évidemment ravi son propriétaire.

« Je pense que le bouche-à-oreille a fonctionné et que ça nous a amené pas mal de clients au Salon des métiers d'art de Montréal. Des gens qui se présentaient à notre stand nous confiaient être venus au Salon juste pour nous. En plus, on rencontrait plein de monde qui ne nous avait jamais vus, une chose qui confirme un renouvellement de la clientèle. »

M. Simard souligne que les ustensiles en bois ont de plus en plus la cote par les temps qui courent. « Les gens sont davantage sensibilisés aux risques pour la santé liés au fait de manger avec des ustensiles en acier », affirme-t-il.

Grâce à l'internet, Justenbois vend régulièrement aux États-Unis. Pierre Simard espère maintenant dénicher des magasins qui souhaiteraient vendre les produits de sa PME en sol américain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer