Voyage intense et inspiré

Complices de longue date, Robert Bureau et Robert... (Photo La Tribune, Ronald Martel)

Agrandir

Complices de longue date, Robert Bureau et Robert Roy ont produit un album s'intitulant BureauCrazy, le premier comme chanteur et parolier, le deuxième comme musicien chevronné. Tous deux présenteront avec fierté le fruit de leur labeur à l'auditorium de la polyvalente Montignac le 29 décembre, au moment où le système de sonorisation de la salle vient d'être revampé.

Photo La Tribune, Ronald Martel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(Lac-Mégantic) Le chanteur et parolier Robert Bureau et son complice Robert Roy ont fait les belles années des bars et des salles de danse de l'Estrie et de la Beauce, entre autres avec l'orchestre Les Cobras. Il y a quelques années déjà, ils ont convenu de produire un album, qui pourrait amalgamer leurs talents de créateurs et d'artistes. Le résultat, l'album BureauCrazy, les enthousiasme au plus haut point, même s'ils y ont travaillé plusieurs années, car il s'est teinté d'une couleur particulière à la suite des événements du 6 juillet 2013.

«Même si la première pièce a été écrite avant cette tragédie, elle a une odeur de prémonition...» révèle sur le ton de la confidence Robert Bureau, connu pour son groupe Bureau et ses tiroirs. On croirait qu'il parle de son enfant, avec la même fierté, la même ferveur. Ou de sa propre enfance et de son adolescence, mais il élude la question lorsqu'on lui demande si l'oeuvre était autobiographique.

Les deux musiciens ont voulu profiter de l'installation d'un nouveau système de son haute technologie, très performant, à l'auditorium de la polyvalente Montignac, pour présenter un nouveau concept, soit l'écoute de l'album avec le public, en le commentant, en livrant le contexte de chaque pièce, avec présentation multimédia et de l'animation sur place, soit probablement un spectacle de danse.

«C'est pourquoi l'entrée est gratuite. Les gens pourront y aller d'une contribution volontaire, ou encore acheter l'album sur place, pour le Comité culturel Mégantic. Ce sera une activité de financement originale», ajoute Robert Bureau.

Conte et symphonie

La pièce maîtresse de l'album est un conte de douze minutes, une histoire racontée en cinq mouvements, un peu comme une symphonie poétique, avec de la musique aux accents rock, sortie de l'imaginaire du musicien d'expérience et de talent Robert Roy, et les mots de son coéquipier.

«Les paroles ont mis du temps à venir. J'ai l'habitude d'écrire pour mes propres musiques, mais là, sur la musique de Robert, ce fut plus long. Nous aimons beaucoup le résultat. C'est un album qui s'écoute à haut volume. Le concept est né dans l'étape de la création, pas au bout de dix fois. J'ai écrit les mots d'une traite et nous avons joué ensemble ce que ça donnait. La chanson était faite... J'ai incorporé à l'album des mélodies plus commerciales, moins rock, après les trois premières.»

Ils conviennent que BureauCrazy s'avère une histoire un peu folle, un méchant trip, un voyage intense et inspiré, qui mérite selon eux une large diffusion.

«L'inspiration, ça ne s'achète pas, nous en avons fait la preuve. Il y a des milliers d'heures de travail dans cet album. Les paroles, avec la signature musicale de Robert Roy, c'est unique. Il y a de la magie dans l'amalgame des deux. Nous nous sommes fait plaisir!» commente Bureau.

«L'émotion nous a pris dans un engrenage d'un an, intensivement. L'un entraînait l'autre. Ce qu'on aimerait beaucoup, maintenant, c'est que CBC Radio 2 fasse jouer de nos tounes!», lance-t-il sur un ton blagueur, mais sérieux tout de même. «On aimerait faire découvrir qu'à Lac-Mégantic, il y a des talents qui pourraient aller loin mondialement.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer