L'emmerdeur dévoile sa distribution

Dans l'emmerdeur, Pierre-François Legendre campera un personnage qui... (La Presse, David Boily)

Agrandir

Dans l'emmerdeur, Pierre-François Legendre campera un personnage qui ne devrait pas manquer de soutirer les sourires.

La Presse, David Boily

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Drummondville) On connaît maintenant l'identité des six comédiens qui fouleront la scène de la Maison des arts de Drummondville l'été prochain dans la pièce L'emmerdeur de Francis Weber.

On savait déjà que Marcel Leboeuf avait été choisi pour reprendre le personnage principal, celui de François Pignon, qu'il incarne depuis un bout de temps dans la pièce Le dîner de cons. Il partagera la vedette avec Normand D'Amour, le candidat tout désigné pour interpréter Milan, le tueur à gages de la chambre d'à côté, qui verra ses plans macabres être bouleversés par le photographe de presse aux tendances suicidaires.

« Les gens connaissent bien Normand D'Amour. Celui-ci a cette capacité d'être à la fois drôle et très crédible pour jouer des personnages inquiétants. Nous avons déjà eu l'occasion de travailler ensemble à quelques reprises.

Lui et Marcel habitent tous les deux une maison de campagne à Kingsbury. Nous sommes très heureux de le compter dans notre équipe », affirme le metteur en scène de L'emmerdeur, Normand Chouinard.

Afin d'interpréter le rôle de l'épouse de François Pignon, Normand Chouinard a fait appel à Monique Spaziani, celle qui jouait le rôle de sa femme dans Les poupées russes. Son personnage promet d'être particulièrement touchant. Si elle en a ras-le-bol de son François, qu'elle a laissée pour un médecin, on sent que tout n'est pas terminé, ce qui ajoute une dimension supplémentaire à l'oeuvre.

C'est à Patrice Coquereau qu'on a confié le rôle du médecin, alors que Pierre-François Legendre personnifiera un garçon d'étage quelque peu dépassé par les événements. Quoique secondaire, son personnage ne devrait pas manquer de soutirer les sourires. Dany Gagné complétera la brochette d'acteurs. Il interprétera le rôle du policier.

« C'est une belle distribution et nous en sommes très fiers. Nous aurions pu nous arrêter après Marcel et Normand D'Amour, mais nous avons décidé de continuer à recruter des comédiens que les gens connaissent et aiment. Nous sommes convaincus que les gens qui viendront voir L'emmerdeur ne s'emmerderont pas », dit-il, sourire en coin.

Une pièce « physique »

Normand Chouinard considère L'emmerdeur comme une comédie policière humoristique avec un grand H. S'il y a un soupçon de suspense, les gens à la recherche d'un moment sympathique seront bien servis. La pièce promet également d'être très physique, à l'image de ce qu'a été Boeing Boeing l'été dernier.

« Il va arriver tellement de choses. Des tentatives de meurtre, des batailles, des entrées et des sorties de scène, des quiproquos. Ça nécessitera beaucoup d'habiletés des comédiens, ce sera très physique », analyse le metteur en scène.

M. Chouinard affirme ne pas avoir eu trop de difficultés à convaincre cette bande d'artistes de venir passer l'été à Drummondville. Ils ont tous adoré le texte et plusieurs d'entre eux sont tombés en amour avec la Maison des arts rénovée.

« La salle est magnifique, c'est un plaisir de jouer là. Le directeur Roland Janelle a fait du très bon travail. En plus, ce n'est qu'à une heure de Montréal et l'horaire permet aux comédiens de poursuivre leurs autres projets », explique-t-il.

Le synopsis

Milan est un tueur à gages qui doit exécuter son « contrat » depuis sa chambre d'hôtel donnant sur le palais de justice où est attendu Randoni, témoin clé d'un procès en corruption et homme à abattre. Son voisin, François Pignon, photographe de presse délaissé par son épouse qui l'a quitté pour le docteur Wolf, un neurologue réputé, tente de se suicider en se pendant à la tuyauterie de la salle de bains et provoque une inondation.

Milan persuade le garçon d'hôtel de ne pas appeler la police, promettant de veiller lui-même sur le dépressif pour éviter une récidive. Il se trouve alors irrémédiablement pris dans les problèmes de Pignon, au détriment de sa mission.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer