Noël à saveur pop-jazz

Les Tritone Sub se composent de Christopher Vallières,... (Photo fournie)

Agrandir

Les Tritone Sub se composent de Christopher Vallières, Sabrina Ouellette, Marc-Antoine Gagnon, Étienne Gagnon-Topping et Jessica Paradis.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Denis Dufresne</p>
Denis Dufresne
La Tribune

(SHERBROOKE) Ils sont cinq jeunes dans la vingtaine, liés par l'amour du chant a cappella et désireux d'offrir un cadeau des Fêtes original aux Sherbrookois : un concert vocal consacré aux airs traditionnels de Noël, avec une touche de pop-jazz et un brin de percussions vocales.

Le quintette Tritone Sub, formé il y a deux ans, fait habituellement dans les standards du jazz et de la musique populaire, mais a décidé pour Noël 2015 de revisiter le répertoire des chansons folkloriques pour y apporter une touche de nouveauté.

« On s'est dit que ce serait intéressant de rafraîchir l'esprit de Noël. Il y a une certaine naïveté, un côté festif, qui va avec la fête de Noël, et on a voulu le conserver », explique Christopher Vallières.

« On a aussi ajouté quelques-unes de nos compositions pour ce concert », ajoute Étienne Gagnon-Topping.

« Pour ce premier show de Noël, on a choisi nos arrangements et notre répertoire », signale pour sa part Jessica Paradis, expliquant que le nom du groupe est tiré de celui d'un principe harmonique du jazz, la substitution tritonique.

L'idée de former un ensemble a cappella a germé dans la tête de Jessica Paradis et de Christopher Vallières alors qu'ils étudiaient la musique au cégep de Sherbrooke, peu avant que Sabrina Ouellette, Marc-Antoine Gagnon et Étienne Gagnon-Topping se joignent au groupe.

Les membres du quintette disent beaucoup apprécier les harmonies vocales de certains groupes des années 1970, notamment Queen et Pink Floyd, et reconnaissent l'influence des ensembles vocaux américains Rockappella et Pentatonix, qui a fait un petit malheur sur YouTube.

« On s'inspire de ces groupes-là. En tant que musiciens, c'est bon d'avoir différentes influences, mais à cinq, il faut faire des choix et retenir ce que nous pourrons le mieux faire ressortir. Tout ça se décide de façon très démocratique », souligne Sabrina Ouellette. « On fait aussi des percussions vocales pour donner plus de rythme à certaines pièces et permettre aux gens de danser. »

Le concert s'adresse à tous. « On veut rejoindre le plus de gens possible, les familles, les enfants et les ados », dit Étienne Gagnon-Topping.

« Il y a aussi une histoire avec un personnage qui apparaît à trois occasions durant le concert. C'est très humoristique », livre Sabrina Ouellette.

Tritone Sub a également mis en ligne sur Facebook un calendrier humoristique de l'avent, comportant 18 capsules qui seront projetées durant l'entracte.

Vous voulez y aller?

Tritone Sub

Vendredi 18 décembre, 20 h

Le Parvis

Entrée : 17 $ (étudiants : 12 $)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer