Une deuxième année dans le tordeur

Déjà présentée à Brossard et Trois-Rivières, la revue... (La Presse, Bernard Brault)

Agrandir

Déjà présentée à Brossard et Trois-Rivières, la revue de l'année 2015 dans le tordeur de Martin Proulx et Jocelyn Lebeau fait halte à Drummondville ce soir, à Sherbrooke mardi et à Thetford Mines le 16 janvier.

La Presse, Bernard Brault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Forts du succès retentissant de leur spectacle 2014 dans le tordeur, Martin Proulx et Jocelyn Lebeau reviennent à la charge avec la ferme intention de passer aussi 2015 à la moulinette.

À l'origine, le duo comique s'était engagé l'an dernier pour une représentation unique, qui avait pour objectif de remplacer une revue de l'année présentée à Longueuil. Il a finalement été sollicité pour quatre spectacles en 2014 et se prépare pour un marathon de 18 représentations d'ici la mi-janvier, dans le cadre d'une « tournée mondiale locale ».

« Tous les plus grands diffuseurs de la province ont accepté de présenter le spectacle. C'est un signe que ça a bien marché et nous sommes contents. Il faut dire qu'une revue de l'année qui se déplace, il n'y en a pas. Montréal en a une, mais nous, nous allons en région », souligne Martin Proulx, qui est aussi l'avocat des Productions J.

Cette année, le duo aura eu davantage de temps pour préparer son méfait et le spectacle risque d'être proportionnellement plus relevé. Vu la période de diffusion restreinte, il n'est toutefois pas possible de roder la prestation avant de l'offrir en salle. Les spectacles de Trois-Rivières et Brossard, présentés au cours des dernières semaines, auront fait office d'entraînement.

Harper, Trudeau et matricule 728

L'année 2015 étant électorale, Martin Proulx et Jocelyn Lebeau n'ont évidemment pu ignorer l'élection récente de Justin Trudeau. On passera évidemment l'ancien premier ministre Stephen Harper dans le tordeur. On offrira également des parodies d'émissions de télévision et un numéro mettant en vedette la célèbre policière Stéphanie Trudeau, alias matricule 728.

« Celui-là, c'est celui que j'aime le plus, rigole Martin Proulx. Imaginez un conte pour enfants rédigé par matricule 728. C'est de toute beauté. »

Le duo fera également un clin d'oeil aux recettes pompettes d'Éric Salvail et parodiera le mariage de Julie Snyder et de Pierre-Karl Péladeau. On ne manquera pas de servir une bonne tasse de Saint-Laurent frappé au maire Denis Coderre.

« On présentera les recettes de Coderre à l'eau usée dans le cadre de l'émission Parents pressés, cuisine botchée. Ce déversement d'eaux usées dans le Saint-Laurent a frappé l'imaginaire un peu partout. »

Les humoristes seront accompagnés sur scène de leur bonne amie Debbie Lynch-White. Ils ont également sollicité la participation d'une poignée d'artistes dont Kevin Bazinet, Anne-Marie Dussault, Sébastien Benoît et Marc Labrèche. Au total, avec les multiples déguisements, on présentera une cinquantaine de personnages dans 40 sketchs.

Un «gros party de salon»

Selon Martin Proulx, c'est la formule rafraîchissante de la revue de fin d'année qui fait son succès. Elle se distingue effectivement des autres spectacles de variétés par sa spontanéité et sa négligence relative.

« On a déjà dit de nous que nous étions top boboche et on s'assume. On ne donne pas dans l'esthétique. Ce qu'on propose, c'est un gros party de salon. On ne se prend pas au sérieux. Il faut s'attendre à voir un gars qui imite une fille avec du poil et un peu de barbe. Un peu comme dans les vieux Bye Bye », explique-t-il, faisant notamment allusion aux classiques de Patrice L'Écuyer.

Après deux années à Télé-Québec, le duo comique termine la première saison de la série web Ça fait un bye, présentée sur Tou.Tv. Martin Proulx a obtenu la confirmation d'une diffusion sur les ondes d'ArTV tous les vendredis soirs, au cours des prochaines semaines. Les deux amis espèrent évidemment obtenir le financement pour une deuxième saison.

Dans tous les cas, ils commenceront relativement tôt à écrire 2016 dans le tordeur.

« Sinon, je retournerai à mon poste d'avocat chez Productions J. Ça va faire du bien à Julie de me retrouver », blague-t-il.

Vous voulez y aller?

2015 dans le tordeur 

Jeudi 10 décembre, 20h

Maison des arts

de Drummondville

Entrée: 33,50$

Mardi 15 décembre, 20h

Salle Maurice-O'Bready

Entrée: 37,50$

(moins de 25 ans: 27,50$)

Samedi 16 janvier, 20h

Salle Dussault,

Thetford Mines

Entrée: 34$

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer