De Leahy à The Next Generation Leahy

Après le groupe Leahy, voici maintenant The Next... (Collaboration spéciale,  Rebekah Littlejohn)

Agrandir

Après le groupe Leahy, voici maintenant The Next Generation Leahy, qui amorce demain à Sherbrooke la première tournée de son spectacle de Noël. Accompagnés de leur père Doug et de leur mère Jennifer, les six plus vieux enfants Leahy s'amènent avec violon, violoncelle et accordéon. De g. à dr. : Adele (13 ans), Gregory (12 ans), Evelyn (5 ans), Cecilia (8 ans), Joseph (7 ans) et Angus (10 ans).

Collaboration spéciale, Rebekah Littlejohn

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Que la première génération des Leahy ait la musique dans le sang, ça, on savait. Sinon, ces huit frères et soeurs, issus d'une famille de onze enfants, ne parcourraient pas la planète ensemble depuis plus de 20 ans avec leur folk festif. Pas étonnant que cet amour pour le violon, l'accordéon, le chant et la danse se transmette maintenant à la nouvelle génération de la célèbre famille ontarienne.

« Nous amorçons à Sherbrooke la toute première tournée de notre spectacle de Noël », rapporte fièrement Doug Leahy, l'aîné des onze, qui promène maintenant un spectacle musical avec six de ses huit enfants (les deux autres étant encore trop jeunes). Le musicien a encore un excellent souvenir du passage de The Next Generation Leahy l'été dernier au Festival des traditions du monde. « Ce fut vraiment fantastique! La foule était renversante », commente-t-il.

Si l'amour de la musique s'est aussi facilement transmis aux enfants de Doug Leahy, c'est simplement qu'ils y baignent depuis leur petite enfance.

À force de voir parents, oncles et tantes s'y adonner avec autant de plaisir dans les fêtes de famille, l'envie de « faire pareil » se manifeste d'elle-même chez les tout-petits.

« Nous essayons simplement de les inspirer, en leur faisant rencontrer d'autres musiciens. C'est comme ça qu'un de mes fils a découvert l'accordéon. Nous avions invité deux musiciens québécois à la maison, Sabin Jacques et Rachel Aucoin. Mais comme il n'y avait aucun professeur dans notre région, Sabin a accepté de donner des leçons à mon fils par Skype! Nous les faisons aussi participer à des compétitions de violon et de gigue, pour qu'ils rencontrent d'autres enfants qui font la même chose. Ils apprennent les uns des autres. »

Est-ce dire qu'il n'y a aucune discipline à faire pour les répétitions? « Ce sont des enfants! Il faut parfois les encourager. Mais ils aiment tellement monter sur scène qu'ils y trouvent une grande part de leur motivation. Ils répètent beaucoup, comme si c'était un sport, mais cela reste aussi un jeu pour eux. »

À la demande du public

« Déjà dans le spectacle de Noël de Leahy, nous laissions un ou deux enfants faire un numéro », rapporte Doug Leahy. « Les spectateurs adoraient ça et nous demandaient ensuite à quel moment la nouvelle génération ferait son propre spectacle. Nous avons eu tellement de demandes que nous y avons simplement répondu. Actuellement, nous sommes déjà en train de programmer des spectacles pour 2017! »

Avec une ferme à s'occuper, comment Doug Leahy et sa femme font-ils pour gérer tout ça? « Pour la ferme, nous avons de l'aide. Mon épouse Jennifer est enseignante, donc les enfants ont leur école à la maison ou en tournée. C'est même plus facile qu'à l'époque où je partais seul en tournée avec Leahy. »

Quant au spectacle de Noël de The Next Generation Leahy, il s'agit d'une variante du spectacle

habituel, avec davantage de chants traditionnels, précise Doug Leahy. « Il y a encore beaucoup de notre musique, avec les violons, la gigue, l'accordéon, le violoncelle, etc. En fait, nous avons transporté

sur scène nos Noëls à la maison. Nous montrons au public comment nous célébrons Noël habituellement. »

Les frères et soeurs de Doug Leahy étant eux aussi dans les joies de la parentalité, les activités du groupe original sont plus réduites ces temps-ci. « Mais nous voulons reprendre le collier d'ici quelque temps. »

Vous voulez y aller

The Next Generation Leahy - Spectacle de Noël

Dimanche 29 novembre, 15 h

Théâtre Centennial de l'Université Bishop's

Entrée : 35 $ (20 ans et moins : 20 $)

D'autres Noëls...

Nicolas Noël : la magie de la poussière d'étoiles

C'est pratiquement devenu un rendez-vous incontournable pour les 3 à 8 ans depuis quelques années. À la fin de chaque novembre, Nicolas Noël et son lutin Grésille reviennent avec leurs fabuleuses histoires, truffées de chansons originales et entraînantes. Mariant poudre de perlimpinpin et neige éternelle, offrant au public une dose d'anti-cynisme, Nicolas Noël transmet les valeurs d'honnêteté et de persévérance à son ami, qui préfère parfois s'amuser plutôt que de travailler.

Dimanche 29 novembre, 14 h

Salle Maurice-O'Bready

Entrée : 17 $ (enfants de moins de 14 ans : 12 $)

L'Arbre de Vie chante Noël

En formation depuis 1980, l'Arbre de Vie regroupe des choristes de tous les coins du Québec, dont Montréal, Sherbrooke, Victoriaville et Joliette. La chorale se produit d'ailleurs partout en province depuis 1985, que ce soit dans les foyers pour personnes âgées et les hôpitaux, ou dans le cadre de différentes cérémonies telles que des mariages, messes de minuit, anniversaires, funérailles, etc. Au programme, un spectacle festif, dans la plus pure tradition de Noël.

Dimanche 29 novembre, 14 h

Le Parvis

Entrée : 20 $

Les Petits Chanteurs de la Maîtrise du Cap

Invités par la Farandole de Racine, la cinquantaine d'enfants et la vingtaine d'hommes membres de ce choeur de la basilique Notre-Dame-du-Cap vient interpréter de grandes oeuvres du répertoire choral ainsi que des airs de Noël tout à fait appropriés pour plonger dans la magie et l'esprit des Fêtes.

Dimanche 29 novembre, 15 h

Église Saint-Théophile, Racine

Entrée : 25 $ (étudiants : 15 $; 12 ans et moins : gratuit)

A Christmas Concert Extravaganza

Un concert de Noël des plus extravagants avec les Chanteurs de l'Université Bishop's sous la direction de Fannie Gaudette. En première partie : des chants de Noël de John Rutter avec la pianiste Francine Leng. En deuxième partie, les classiques des Fêtes avec orchestre et cuivres.

Vendredi 4 décembre, 20 h

Théâtre Centennial de l'Université Bishop's

Entrée : 21 $ (étudiants : 11 $)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer