Nous sommes tous migrants

L'auteure Kim Thuy dit avoir sangloté «14 jours... (Photo fournie)

Agrandir

L'auteure Kim Thuy dit avoir sangloté «14 jours en ligne» durant le tournage de l'émission Qui êtes-vous? qui l'a replongéedans son passé à Hô-Chi-Minh-Ville, où elle a vécu les 10 premières années de sa vie.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MONTRÉAL) Nos passés familiaux, même relativement récents, regorgent de mystères et d'origines insoupçonnées. Marc Hervieux était convaincu d'avoir des racines amérindiennes, mais son passage à Qui êtes-vous? lui a fait découvrir que tout ce qu'on lui avait raconté sur ses origines n'avait rien à voir avec la réalité. Quatre nouveaux épisodes de cette série où des vedettes retournent sur les pas de leurs ancêtres nous seront proposés dès lundi à 21 h sur ICI Radio-Canada Télé.

On ouvre la série avec Guylaine Tremblay, la chouchou des Québécois, qui ira de surprise en surprise durant ce voyage dans le temps qui la mènera jusqu'en France. La comédienne, qui a prénommé une de ses filles Marie-Ange en souvenir de sa grand-mère paternelle, découvre que celle-ci s'appelait en réalité Marie-des-Neiges, détail qu'elle avait caché aux siens. Son arrière-grand-père, qu'on accusait d'avoir abandonné sa famille pour partir au diable vert, n'était pas l'être odieux qu'on décrivait. Et son arrière-arrière-grand-père, un navigateur acharné, est mort fauché par un tramway à Québec, à l'angle des rues où se trouve actuellement la Maison de Lauberivière, une affaire jamais résolue.

L'interprète de Marie dans Unité 9, dont les deux filles viennent de Taiwan, s'est rendu compte que l'adoption a joué un rôle majeur dans son passé familial; à la mort de sa femme, un de ses ancêtres a dû laisser ses propres enfants en adoption. Elle ira dans la commune de Randonnai en Normandie, que Pierre Tremblay a quittée à 21 ans en 1647 pour démarrer courageusement la lignée des Tremblay en Nouvelle-France. Pas au bout de ses surprises, Guylaine emmènera même ses parents dans la maison de Pierre Tremblay, qui tient toujours.

Diffusé le 7 décembre, l'épisode particulièrement émouvant sur Kim Thuy prend tout son sens, en plein débat sur l'accueil de migrants syriens. Réfugiée qui a fui le Vietnam avec sa famille sur une embarcation de fortune en 1979, l'auteure de Ru est le symbole parfait de cette immigration qui s'est parfaitement intégrée, façonnant le Québec d'aujourd'hui. À l'époque, ses parents impliqués en politique n'ont pas eu le choix de fuir. Seule la moitié des 252 000 réfugiés vietnamiens sont arrivés à bon port, dont la famille de Kim Thuy.

« 14 jours en ligne »

Kim Thuy, qui pleure rarement, dit avoir sangloté « 14 jours en ligne » durant le tournage. Et on comprend pourquoi en regardant l'épisode. L'équipe de recherche de Qui êtes-vous? a réussi le coup de maître de retrouver le G.O. du Club Med qui a porté secours à sa famille quand son bateau s'est échoué sur les plages de Malaisie, de même que l'agent d'immigration qui les a fait entrer au Canada.

La rencontre avec ces deux bienfaiteurs vous fera monter les larmes. L'auteure retourne aussi au Vietnam, à Hô-Chi-Minh-Ville, l'ancienne Saïgon, où elle a passé les 10 premières années de sa vie.

Le 14 décembre, Anne Dorval, qu'on sait douée pour l'émerveillement, ira trouver ses racines en Suisse, à sa grande surprise. Patricia Beaulieu, qui a aussi réalisé Saint-Élie-de-Légendes, la série de Fred Pellerin diffusée en décembre, est derrière cet épisode et celui de Guylaine Tremblay. Francis Legault et Alexis De Gheldere ont réalisé les deux autres. Marc Hervieux, qu'on verra le 21 décembre, était bien loin de se douter que ses ancêtres avaient combattu dans les grandes guerres américaines, contribué à l'abolition de l'esclavage et qu'il avait des racines britanniques et non amérindiennes, comme il l'avait cru toute sa vie.

Comme les 10 premiers épisodes de la série documentaire adaptée d'un concept britannique, ceux-ci nous donnent envie de fouiller dans notre propre passé. Qui êtes-vous? raconte beaucoup plus que des histoires personnelles; chaque parcours illustre des contextes historiques et fait prendre conscience

de la richesse et de l'étendue de nos origines. « Continuons à être accueillants, on est tous des migrants », a voulu rappeler Guylaine Tremblay au terme d'une projection chargée d'émotions.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer