• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Un album canado-australien pour Geneviève Labbé 

Un album canado-australien pour Geneviève Labbé

Une partie de Dunes, le nouvel album de... (Photo fournie)

Agrandir

Une partie de Dunes, le nouvel album de Geneviève Labbé, est née en Australie, où l'artiste a séjourné en 2014.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Une dizaine d'années après le début de sa carrière professionnelle, la chanteuse victoriavilloise Geneviève Labbé lance, le jeudi 19 novembre au Carré 150 de Victoriaville, son deuxième album en carrière, mais le premier s'adressant à un public adulte.

Intitulé Dunes, le nouvel opus, bilingue, rassemble les différents textes et mélodies composés au cours de la dernière décennie, mais plus particulièrement ceux qui ont inspiré la Victoriavilloise lors de son année passée en Australie. Elle y traite, sur une note positive, de la mort, de l'invisible et de l'intangible.

« Il y a plusieurs choses qui m'ont fait réfléchir au cours des dernières années, à la suite du décès de gens proches de moi. Je raconte, dans un langage allégorique et imagé, ces sensations invisibles, ce mystique qui entoure la perte d'un être cher et sa présence que l'on peut sentir et qui demeure », explique-t-elle.

Même si le sujet peut paraître lourd et peut-être même tabou, Labbé estime que ses chansons respirent la vie et sont bourrées d'énergie. Elle souhaite que ses auditeurs y trouvent leurs propres explications.

« Dunes fait référence aux paysages qui se trouvent à l'intérieur de nous. Comme une dune, la vie nous façonne. Nous sommes ainsi, mais nous ne demeurerons pas comme ça toute notre vie. Nous sommes en constant mouvement, même si ce n'est pas toujours perceptible », ajoute-t-elle.

La chanteuse qualifie ses nouvelles chansons d'adulte contemporain, avec des influences de jazz et de musique du monde. On retrouve sur son album les instruments de musique plus classiques, comme les guitares, le piano et percussions, mais aussi des sons émis par des instruments s'apparentant au didgeridoo australien. Elle a obtenu la collaboration de Patrick Gaulin, Carl Raymond et Essouma Long pour la création de trois des pistes de l'album. Elle en a confié la réalisation à Danys Levasseur, un réalisateur de Chesterville.

Sous un même soleil exporté

Geneviève Labbé lance Dunes un peu plus de sept ans après son premier opus intitulé Sous un même soleil, paru en 2008. Cette oeuvre, destinée aux enfants, a connu un franc succès et a même été traduite en 2012, ce qui a permis à l'artiste de donner des spectacles au Canada anglais et à l'extérieur du pays. « Ça m'a permis de voyager

et de rencontrer des gens. C'est notamment ce qui m'a conduite en Australie en 2014 », raconte-t-elle.

Si elle s'adresse cette fois à un public différent, la Victoriavilloise n'a pas l'impression d'avoir changé de cap. Elle affirme n'avoir jamais eu l'intention de devenir une animatrice d'enfants. Le processus créatif est bien différent, mais l'objectif est similaire, maintient-elle.

« C'est comme préparer une collation pour un enfant de cinq ans, puis de préparer un repas complet pour un adulte. Chaque fois, tu donnes le meilleur de toi. Ça fait partie du bonheur d'être artiste que de pouvoir s'accorder cette liberté. Au bout du compte, je crée pour des êtres humains », illustre-t-elle.

Après avoir lancé Dunes devant les siens, à Victoriaville, Labbé se rendra du côté du Ninkasi de Québec afin d'y offrir un premier spectacle dans la région de la capitale nationale. Elle met également beaucoup d'espoir sur les festivals estivaux pour faire connaître son oeuvre.

Vous voulez y aller

Lancement de Dunes

Geneviève Labbé

Jeudi 19 novembre, 20 h 30

Entrée : 18 $

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer