Quête costaricaine

François Tremblay célèbre cette année les 20 ans... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

François Tremblay célèbre cette année les 20 ans d'existence de son personnage d'Arthur L'aventurier. Un anniversaire important, qui coïncide avec la sortie d'un nouveau coffret d'aventures tournées au Costa Rica. Celui-ci est à peine lancé que, déjà, l'auteur-compositeur-interprète prend la route. Accompagné de deux musiciens, il s'arrête au Théâtre Granada pour faire découvrir ses neuves chansons et son séjour en Amérique du Sud.

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Karine Tremblay</p>
Karine Tremblay
Le Quotidien

(SHERBROOKE) Après avoir chanté et raconté en DVD les beautés de l'Afrique, Arthur L'aventurier est allé planter sa guitare et ses caméras au coeur du Costa Rica, dans la verdoyante forêt tropicale. Là-bas, il a découvert des horizons neufs... et il a mis son sens de l'aventure à l'épreuve.

« Je me suis lancé pas mal de défis à la Indiana Jones », souligne François Tremblay, créateur et interprète de l'explorateur favori des enfants.

Impressionnante tyrolienne, plongeon dans une chute, descente d'une haute paroi rocheuse en rappel : l'auteur-compositeur-interprète natif de Sherbrooke a tout fait dans ces nouvelles aven-tures filmées. Même ce qui n'était pas prévu au scénario. On pense entre autres à ce jour de tournage où, alors qu'ils se trouvaient en kayak sur une rivière, le globe-trotter

et son équipe ont aperçu deux crocodiles qui se faisaient dorer l'écaille au soleil.

« C'était pendant un segment où nous n'avions pas d'accompagnateur. Je me suis dit qu'on avait la possibilité d'une belle captation vidéo. »

Il s'est donc approché des deux grands reptiles, qui ont choisi ce moment précis pour plonger dans l'eau et filer dans sa direction. L'un d'eux a même poussé l'audace jusqu'à glisser sous l'embarcation de François. L'inquiétude de ce dernier n'était pas feinte : il a eu la peur de sa vie.

« On a coupé le bout où le croco passe tout à côté, parce que c'était trop intense. J'ai vraiment craint d'y laisser ma peau. Après coup, je me suis trouvé un peu insouciant de m'être approché si près. On n'était pas dans un zoo! Mais des guides m'ont dit plus tard qu'il aurait été étonnant que les animaux attaquent un humain, étant donné qu'ils ont accès à suffisamment de nourriture. Il reste que j'ai eu une bonne frousse! »

Comme une terre promise

Bâti comme une quête au cours de laquelle Arthur doit réussir différentes épreuves, le nouveau film du voyageur met en lumière l'extraordinaire biodiversité du Costa Rica. Singes hurleurs, paresseux, grenouilles, toucans, papillons et tortues des mers ont tous été captés par la lentille.

« Le concept de ce DVD, c'est vraiment de montrer aux enfants que la vie est une aventure en soi. Dans le fond, je raconte toujours la même affaire. Sans prêchi-prêcha, je mets de l'avant l'estime de soi des enfants. Et je fais valoir la nature », résume celui qui, au Costa Rica, a été particulièrement touché par l'effort déployé par la communauté pour la conservation de l'environnement.

« Dans les années 40, ils ont sorti l'armée et ont misé sur l'éducation. Les citoyens, là-bas, sont ouverts, cultivés, intelligents. Et ils vivent en harmonie avec leur environnement luxuriant, débordant de vie. Le Costa Rica, c'est un peu la terre promise. Lorsqu'on voit ça, on se dit que le reste de la planète devrait vivre comme ça », raconte François Tremblay, qui a passé trois semaines à se promener dans ce paradis terrestre.

« Le soir, à la brunante, je tendais l'oreille. De la forêt, on entendait bruire la vie. Et pas qu'à peu près! »

Il a rapporté des enregistrements sonores de toute cette vie qui bat. Avant le début de chaque spec-tacle, c'est ce chant de la nature qui accueille les spectateurs.

L'esprit aventurier

« Sur la scène, on a un superbe décor qui reproduit une forêt tropicale, avec un arbre immense au centre, une douzaine de palmiers, des lianes, des papillons, un toucan, des singes. Il n'y a pas de rideaux à ouvrir. Dès que les gens arrivent dans la salle, ils sont plongés dans cet univers-là. »

En tournée, l'explorateur est accompagné de deux musiciens. Avec eux, il interprète le répertoire dansant tiré de sa récente aventure costaricaine. Mais il se permet aussi un plongeon dans le temps, pendant un moment d'improvisation.

« Je célèbre mes 20 ans de carrière cette année, j'ai endisqué plus de 150 chansons. Je demande aux gens lesquelles ils ont envie d'entendre. C'est un bel exercice sans filet. C'est aussi ça, avoir l'esprit aventurier! »

Vous voulez voir?

Arthur L'aventurier au Costa Rica

Samedi 21 novembre, 15 h

Théâtre Granada

Entrée : 19,50 $ (forfait deux adultes deux enfants : 69,50 $)

Arthur à la télé

C'est une belle nouvelle aventure pour Arthur : dès septembre 2016, l'explorateur sherbrookois sera à la barre d'une nouvelle émission hebdomadaire à ICI Radio-Canada Télé.

Une fierté pour celui qui a fait son chemin en avançant à petits pas, sans jamais dévier de son idée de départ.

« La mission des débuts est restée : mon idée a toujours été de démocratiser la nature pour les jeunes familles du Québec. On voulait réussir sans faire de compromis sur ce qui était important pour nous. Ce faisant, on a progressé à un rythme plus lent, mais on a créé notre concept sur des bases plus solides. Voir une porte s'ouvrir à la télé, c'est signe qu'on a eu raison de faire notre chemin ainsi, d'aller selon notre vision des choses.»

Intitulée Les trésors d'Arthur, la série de treize épisodes promènera les spectateurs dans différents parcs nationaux du Québec.

« On fera y de la géo cachette en compagnie, chaque semaine, de trois enfants différents. Cette quête, ce sera une façon de vivre une aventure en nature. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer