Générations pop rock

Bien connu comme animateur radio et télé, notamment... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Bien connu comme animateur radio et télé, notamment à MusiquePlus et à MusiMax, Mike Gauthier (à gauche) a agi comme directeur musical de la revue musicale American Story Show, relatant les grands succès pop rock de 1960 à 1999. Outre Kim Richardson et Marc-André Fortin, l'interprétation est assurée par Rick Hughes, un chanteur et rockeur de longue date, mais que le public a surtout découvert lors de la première saison de La voix, en 2013.

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Denis Dufresne</p>
Denis Dufresne
La Tribune

(SHERBROOKE) Les chansons rock, c'est bien connu, sont irrémédiablement associées à leur époque. De Like a Rolling Stone, en passant par Light My Fire, Purple Haze, Born in the USA, You Give Love a Bad Name ou Like the Way I Do, elles ont marqué l'adolescence et l'âge adulte de millions de personnes. Elles font partie de la mémoire collective.

Avec la revue musicale American Story Show, le public québécois a droit à une véritable aventure, un rappel des grands événements historiques qui ont marqué les États-Unis de 1960 à 1999. Des événements qui sont rattachés pour toujours à des classiques de la musique populaire et du rock.

« C'est un spectacle qui n'a jamais été fait, un spectacle multimédia avec des musiciens sur scène pour raconter quatre décennies de l'histoire des États-Unis », explique le guitariste et chanteur Rick Hughes.

Rick Hughes, révélé par l'émission La voix en 2013, compte une solide carrière de 25 ans dans la musique rock et a partagé la scène avec Éric Lapointe, Bon Jovi et Metallica, notamment.

American Story Show réunit aussi la chanteuse Kim Richardson, qui a notamment travaillé avec Roch Voisine, Robert Palmer et Amanda Marshall, de même que le chanteur Marc-André Fortin, grand gagnant de l'édition 2005 de Star Académie et interprète dans plusieurs revues musicales, dont Cowboys : de Willie à Dolly, présentée durant l'été depuis deux ans à Sherbrooke.

Quatre autres musiciens sont sur scène dans ce spectacle appuyé par des images et des vidéos d'archives présentées sur écran géant.

De 300 à 85

Le choix des pièces musicales pour ce spectacle a été ardu : on est passé de 300 au départ à 150, puis à 85. Un vaste répertoire dans lequel puisent les musiciens pour se coller aux grands événements de ces quatre décennies.

Un CD (American Story) comportant 12 titres donne un aperçu

du contenu musical de ce spectacle présenté une trentaine de fois depuis l'été dernier.

« Ce ne sont pas nécessairement tous des numéros un du palmarès. Ce sont des chansons qui ont été populaires à une période donnée et qu'on associe à des événements », explique Mike Gauthier, qui a fait la recherche pour le spectacle et en assume la direction musicale.

« Étant un gars de la radio et de la télévision (notamment à MusiquePlus et à MusiMax), j'ai voulu que ça s'enchaîne rapidement. C'est un show qui est exigeant au plan vocal, puisque les artistes doivent passer rapidement d'un registre à l'autre, par exemple de Johnny Cash à Axl Rose », explique Mike Gauthier.

Rick Hughes, qui interprète notamment et de façon magistrale Break on through (To the Other Side), méga tube du premier album des Doors, avoue que cette revue musicale représente tout un défi : celui de rendre justice à de grands classiques du rock sans les travestir et tout en y mettant de son âme.

Choisi par les chansons

« Moi, je dis que ce sont les chansons qui m'ont choisi. Il y a des pièces qui ne passaient pas, c'est vrai. C'est dur de trouver la magie. Mais j'y suis allé avec tout mon coeur, avec mon savoir-faire. Et si ça sonne bien, tant mieux! Le résultat est satisfaisant », dit-il.

« Quand tu vieillis dans le show-business, tu te dis de faire de ton mieux, sinon tu vas voir ailleurs. Mais, bizarrement, ça fonctionne tout le temps », ajoute le musicien originaire de la Rive-Sud de Montréal, qui a plongé dans le rock à l'âge de 14 ans.

« Je dis aux gens que, ce qui les attend, ce sont 40 ans d'histoire et 40 ans de leur vie. Lorsque tu as des interprètes de talent, ça ne peut faire autrement que de te ramener à ce que tu vivais à différentes époques. Et comme c'est chronologique, chaque génération s'y retrouve », mentionne-t-il.

Vous voulez y aller

American Story Show

Vendredi 13 novembre, 20 h

Théâtre Granada

Entrée : 49 $

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer