• La Tribune > 
  • Arts 
  • > La fin pour le Salon des arts des Bois-Francs 

La fin pour le Salon des arts des Bois-Francs

La présidente du Salon des arts des Bois-Francs,... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

La présidente du Salon des arts des Bois-Francs, Caroline Dion, souhaite renouveler la formule après l'édition des 7 et 8 novembre 2015.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Victoriaville) Le Salon des arts des Bois-Francs en sera à un tout dernier tour de piste, les 7 et 8 novembre. La présidente, Caroline Dion, a choisi de mettre un point final à son événement qui venait tout juste d'atteindre la majorité.

La principale intéressée motive sa décision par un désir de vouloir faire les choses autrement. La mort du Salon des arts coïncidera avec la naissance d'un nouvel outil de diffusion et de promotion artistiques au cours des prochaines années.

« Après 18 ans à développer le même concept, je me suis dit qu'il était temps que je change un peu le gabarit. J'aimerais une formule qui s'échelonnerait toute l'année avec des salons plus petits et plus intimes. J'aimerais que ce soient des rendez-vous plus ciblés, avec une trentaine d'artistes chaque fois, à différents moments de l'année », explique-t-elle, précisant que la nouvelle formule ne verra pas le jour avant 2016 ou 2017.

Au total, ce sont 85 artistes en arts visuels, mais aussi en métiers d'art, littérature et gastronomie, qui montreront leur savoir-faire au cours de l'événement qui aura lieu, cette année, au pavillon Agri-sports, voisin du Colisée Desjardins. Le Salon, qui attire quelques milliers de visiteurs bon an, mal an, aura la peintre et sculptrice Claudie Villeneuve à titre d'artiste invitée.

« On finit ça en grand. Nous avons droit à une brochette d'artistes exceptionnels pour fermer la boucle. Nous avons du potentiel pour plaire à tout le monde. C'est important pour nous d'offrir cette variété, qu'il y en ait pour tous les goûts », affirme Mme Dion.

En souvenir de Martine Gardner

Ce sera par le fait même la dernière fois que le Salon remettra des prix pour la qualité des créations présentées. Ainsi, un jury composé de trois professionnels du milieu artistique aura la tâche de sélectionner trois lauréats en arts visuels et deux en métiers d'art.

On remettra également le prix Martine Gardner, en l'honneur de la fondatrice du Salon des arts, décédée d'une leucémie en 2005. « C'est une façon de garder son rêve bien présent à chaque édition du Salon des arts », explique la présidente. Ce prix sera attribué à l'artiste qui aura obtenu le plus de votes de la part du public.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer