• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Une deuxième... et dernière saison de Génie en gris 

Une deuxième... et dernière saison de Génie en gris

La fondatrice de la série, la clarinettiste Pauline... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

La fondatrice de la série, la clarinettiste Pauline Farrugia, espère trouver d'autres sources de financement.

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

(SHERBROOKE) La série de concerts-conférences Génie en gris vient d'amorcer sa deuxième... et dernière saison. Du moins, si on ne trouve personne pour prendre la relève de la défunte Conférence régionale des élus, laquelle finançait cette activité culturelle à hauteur de 11 000 $ par année. La fondatrice de la série, la clarinettiste Pauline Farrugia, espère trouver d'autres sources de financement. Sinon... il y aura toujours les concerts du quintette Estria et des Chambristes d'Uplands, dont la saison 2015-2016 vient d'être lancée en même temps.
« Peut-être y aura-t-il un autre programme de soutien financier l'an prochain... Je sais que la MRC regarde en ce moment comment elle pourrait soutenir les arts », commente la musicienne.

Génie en gris, rappelons-le, met en évidence la musique de compositeurs qui ont offert leurs plus belles oeuvres à un âge avancé (à l'opposé des jeunes prodiges). Chaque concert comporte une présentation par un conférencier ainsi qu'une prestation musicale. Le prochain (en anglais), le vendredi 13 novembre à l'église unitarienne de North Hatley (11 h) et au Centre culturel et du patrimoine Uplands (15 h), mettra Saint-Saëns à l'honneur. Pauline Farrugia y sera à la fois conférencière et musicienne, accompagnée de la pianiste Francine Leng.

Les trois derniers concerts-conférences s'attardent sur des noms moins connus : Freddy Cole (11 décembre, en anglais), Florent Schmitt (5 février, en français) et Jacques-Jules Bouffil (4 mars, en anglais).

« Freddy Cole est le fils de Nat King Cole et un excellent pianiste et chanteur jazz. Florent Schmitt est un compositeur français qui a beaucoup écrit pour les vents et le piano. Et Jacques-Jules Bouffil [1783-1868] est un virtuose de la clarinette, à l'époque où cet instrument s'est beaucoup développé. Le compositeur tchèque Antoine Reicha a beaucoup écrit pour lui. Bouffil a lui-même signé toute une série de trios de clarinettes. »

D'ailleurs, Pauline Farrugia a baptisé Trio Bouffil le trio de clarinettes qu'elle vient de former avec Stéphane Tremblay et Jean-Yves Saint-Pierre, et qui sera au programme de la saison d'Estria et des Chambristes Uplands, en mars prochain.

La saison sera d'ailleurs sous le signe du mélange de musiciens et s'amorce ce week-end par le concert La beauté du baroque, consacré aux oeuvres de Bach, Vivaldi, Telemann et Scarlatti. Au menu, voix, hautbois, clavecin, flûte à bec, chalumeau et violoncelle. Suivra un concert de Noël le 19 décembre avec le choeur des Voix libres, alors qu'un concert du Trio Uplands (piano, violoncelle et clarinette) clora la saison en mai.

« Il est toujours préférable de réserver [819 842-1072], surtout à Uplands, car les places sont très limitées », rappelle Pauline Farrugia.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer