• La Tribune > 
  • Arts 
  • > 37e Salon du livre de l'Estrie : beaucoup d'auteurs, moins d'élèves 

37e Salon du livre de l'Estrie : beaucoup d'auteurs, moins d'élèves

C'est sous le thème Je lis, donc je... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

C'est sous le thème Je lis, donc je pense que s'orchestre la 37e édition du Salon du livre de l'Estrie. Philppe Béha et Élisabeth Tremblay (en haut) sont deux des quatre auteurs à l'honneur du rendez-vous littéraire, qui aura lieu du 15 au 18 octobre au Centre de foires de Sherbrooke. Ils sont ici avec la directrice générale de l'événement, Ghislaine Thibault

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Karine Tremblay</p>
Karine Tremblay
La Tribune

(SHERBROOKE) Les moyens de pression des enseignants risquent de se faire sentir au prochain Salon du livre de l'Estrie. L'événement annuel, qui aura lieu du 15 au 18 octobre, note une forte baisse des réservations de groupes scolaires.

« On accueille habituellement 2000 élèves, le jeudi. Cette année, on en attend seulement 500 », a souligné la directrice générale, Ghislaine Thibault, en marge de la conférence de presse dévoilant la programmation de l'événement, hier. Celle-ci ne s'inquiète toutefois pas de cette baisse d'affluence.

« Le vendredi, déjà, ce sera moins prononcé, on aura 750 jeunes au lieu des 1000 qu'on reçoit d'ordinaire. Mais comme on sait à quoi s'attendre, ce ne sera pas la déconfiture. Et puis, on appuie les professeurs dans leurs démarches, on comprend leurs demandes », assure Mme Thibault.

Celle-ci a bon espoir de réussir à attirer les quelque 14 000 amoureux des livres qui, bon an mal an, défilent au Centre de foires lors du rendez-vous littéraire qu'elle orchestre.

« Le Salon du livre du Saguenay - Lac-Saint-Jean, qui avait lieu la fin de semaine dernière, a composé avec la même réalité. Il a reçu moins de groupes scolaires en semaine, mais la réponse extraordinaire de la fin de semaine a compensé. Les parents sont venus en grand nombre avec leurs enfants », explique celle qui a dévoilé une programmation axée autour du thème : Je lis, donc je pense, avec Paul Ohl comme parrain d'honneur.

Philippe Béha, Lysiane Gagnon, Jean-Luc Mongrain et Élisabeth Tremblay sont les quatre auteurs à l'honneur de cette 37e mouture, à laquelle participeront plus de 325 maisons d'édition.

« Ça fait presque 40 ans que je fais des albums pour enfants... mais j'ai encore sept ans et demi! Quand on écrit et on dessine pour les enfants, il faut se mettre à leur place, imaginer ce qui les amuse, ce qui les rejoint. Il faut avoir sept ans », lance un Philippe Béha enthousiaste à l'idée de revenir au Salon de l'Estrie après une absence de 20 ans.

« J'enseignais à l'UQAM tous les automnes, je ne pouvais pas me libérer, mais je suis vraiment heureux d'y revenir cette année. Un salon, c'est toujours un événement extraordinaire, pendant lequel on rencontre les lecteurs et où on revoit la grande famille littéraire », dit le prolifique auteur et illustrateur, qui habite maintenant à Acton Vale.

Élisabeth Tremblay lance tout juste le deuxième tome de sa série Sang de pirates. Elle fait la tournée des salons depuis sept ans, mais c'est la première fois qu'elle se retrouve à l'honneur de l'événement : « Ça me touche d'autant plus que c'est dans ma région. Un salon du livre, c'est une occasion formidable de parler avec les gens, d'avoir un retour sur ce qu'on fait. Tout le plaisir est là. »

Et le plaisir ratissera large encore cette année : « On aura 101 stands et plus de 330 auteurs en dédicaces, en plus de nos habituelles tables rondes, entrevues publiques et animations », note Mme Thibault.

Danielle Goyette, Pauline Gill, Hervé Gagnon, Nathalie Choquette, Mylène Gilbert-Dumas, Stéphane Dompierre, Michel Jean, Delaf et Dubuc, David Goudreault, Chistiane Lahaie, Patrick Nicol, Élise Turcotte et Louise Portal comptent parmi les écrivains qui seront présents. Stéphanie Trudeau, mieux connue sous le nom de Matricule 728, sera aussi de l'événement littéraire pour défendre son histoire Servir et se faire salir.

Un poney au Salon

Parmi les activités qui plairont aux enfants, Ghislaine Thibault souligne la nouveauté Lire et délire!, le vendredi, de 20 h à minuit. Annie Groovie, Tristan Demers, Presto et Balthazar ainsi que Damien Berger animeront des activités pensées pour les jeunes de 8 à 12 ans. Pendant ce temps, leurs parents profiteront d'une soirée de contes avec dégustation de vins et bouchées. « Les places sont limitées, il est préférable de réserver », note la directrice.

Le samedi matin, dès 9 h, les amis des animaux pourront faire la rencontre de Tempête, un poney qui s'arrêtera au Salon. Une première, ici aussi.

« Il aura son petit enclos, on prépare une activité ludique en lien avec sa présence », précise Mme Thibault.

Nouveauté : un passeport donnant accès au site quotidiennement est en vente sur le site web du Salon du livre. Des billets à prix avantageux pour la famille le sont aussi. Pour plus d'infos et pour consulter la programmation complète : www.salondulivredelestrie.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer