Une 5e saison pour finir en beauté

Zachary Richard... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Zachary Richard

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

(SHERBROOKE) La 5e saison du Cabaret Lis ta rature, qui s'amorce ce jeudi soir, sera la dernière. Et ce n'est pas parce que les fondateurs Kiev Renaud et David Goudreault en ont marre, loin de là. Mais après une demi-décennie de succès croissant, les deux fanatiques des mots ont souhaité clore l'aventure pendant qu'elle est encore belle, explique la moitié féminine du tandem.

«David est maintenant papa d'une petite fille. Moi, j'habite Montréal [elle fait un doctorat en littérature française à l'Université McGill]. Nous ne voulions pas non plus éterniser l'expérience. Le succès des cabarets repose en partie sur l'impression d'assister à quelque chose d'unique. Ça n'aura plus cette étoffe si on continue trop longtemps», commente l'auteure de 24 ans, qui a cofondé l'événement non seulement pour donner une voix aux écrivains de sa génération, mais aussi pour leur permettre de côtoyer des confrères et consoeurs d'expérience sur la même scène, dans un contexte ludique.

Kiev et David ont toutefois décidé de mettre le paquet pour cette dernière saison de cinq cabarets. Nul autre que Zachary Richard sera présent à la première de ce soir, au Boquébière. En novembre, ce sera au tour de Chloé Sainte-Marie. Finalement, l'auteure sherbrookoise Louise Dupré participera à la grande finale du 25 février 2016.

Musique et surprise

Avec la présence de Kim Thuy et Jorane la dernière saison, on peut dire que l'événement avait pris du coffre et de la notoriété.

«La seule chose que je sais à propos de la prestation de Zachary, c'est qu'il fera de la musique... et qu'il vient avec une chorale de 24 personnes qui veulent lui rendre hommage. Le reste sera une surprise. D'habitude, avant un cabaret, nous avons une trentaine de confirmations de présence. Pour ce soir, nous en sommes déjà à 85! Plus du double! Sans compter tous ceux qui vont s'ajouter!»

Les autres auteurs invités (Jean-François Létourneau, Étienne Beaulieu, Ariane Régnier et Jérémie Labelle) ont tous pondu des textes sur le thème Vente de garage. «Ils ont écrit sur la charge émotive des objets, sur le sentiment de se départir d'une partie de sa vie lorsqu'on donne ou qu'on vend des objets qui nous ont été chers», résume Kiev Renaud.

La soirée se terminera comme à l'habitude par un micro ouvert, pour permettre à quiconque se trouve dans la salle de faire partager ce qu'il aura écrit avant ou pendant le spectacle.

«Le micro ouvert est très aimé, car il apporte quelque chose d'inattendu au cabaret», souligne Kiev.

«Nous sommes très satisfaits de nos cinq années. Je crois que nous avons répondu à un besoin. Le public n'a cessé de croître. Ceux qui venaient pour la première fois se fidélisaient très vite.»

Cabarets Lis ta rature

Les jeudis 24 septembre, 29 octobre, 26 novembre, 28 janvier et 25 février Boquébière, 19 h

Entrée gratuite

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer