Fragiles amours

Le journaliste et auteur Albert Bérubé.... (IMACOM, Jessica Garneau)

Agrandir

Le journaliste et auteur Albert Bérubé.

IMACOM, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Denis Dufresne</p>
Denis Dufresne
La Tribune

(SHERBROOKE) « Les affaires de coeur sont au coeur de notre vie, elles déterminent la conduite de notre vie. »

Albert Bérubé, ancien journaliste au quotidien La Tribune et maintenant auteur, publie, avec Au carrefour des coeurs libres, un premier roman où, comme son titre l'indique, les personnages arrivent à une étape déterminante de leur vie, celle des grandes remises en question, des interrogations sur le bonheur et la quête amoureuse. Ce court roman explore les méandres de la vie de couple, l'ambivalence qui s'installe au fil des ans, le jeu de la séduction et l'infidélité.

Au carrefour des coeurs libres met en scène Suzanne, une femme à l'aube de la cinquantaine à la recherche d'un véritable amour, dont la vie sentimentale est bouleversée à la suite d'un voyage au Mexique avec son conjoint Réal, sa soeur Macha et l'amoureux de celle-ci, Jean-Nicolas.

Le soleil, le vent de la mer et l'alcool ont tôt fait de mêler les coeurs et les corps : Macha se retrouve dans les bras de son beau-frère Réal sur une plage isolée, tandis que Suzanne et Jean-Nicolas finiront par succomber eux aussi.

Bref, comme l'écrit l'auteur, « sous le soleil des vacances, n'est-il pas normal que les corps se libèrent? »

« J'ai un faible pour les femmes qui se confient, qui se questionnent sur leur vie de coeur. Suzanne, mon personnage principal, va avoir 50 ans, elle est adulte et va bien s'en tirer », explique l'auteur, qui a deux autres livres à son actif, publiés en version électronique.

Et l'ambivalence?

« Les personnages sont à une étape de leur vie... Aujourd'hui, les gens peuvent avoir plusieurs vies amoureuses dans une seule vie. Quand ils se remettent en question, ils vont visiter les sites de rencontre pour magasiner la bonne personne », répond Albert Bérubé.

« Notre premier devoir, c'est de prendre soin de soi, puis de nos proches; mes personnages sont autonomes, ils sont transparents », ajoute-t-il.

« Aujourd'hui, il est aussi important de réussir sa vie sentimentale que sa vie professionnelle », résume l'auteur sherbrookois.

Albert Bérubé, qui possède une longue expérience de journaliste, donc de l'écriture, reconnaît qu'écrire un roman demande du souffle, de la discipline et une capacité à créer des personnages qui vont coller à la trame narrative, au thème principal.

« J'avais un plan pour mon roman, mais je ne suis pas le genre d'auteur à tout prévoir. Je laisse la spontanéité à mes personnages. J'écris le matin, je me relis le soir et la nuit fait son travail », explique-t-il.

L'auteur nie toute forme d'autobiographie dans ce roman, mais reconnaît s'être inspiré de personnages qu'il a côtoyés.

Les lecteurs de Sherbrooke reconnaîtront d'ailleurs plusieurs endroits de leur ville, puisque le roman s'y déroule en grande partie, de même qu'au Mexique, où Albert Bérubé séjourne régulièrement depuis cinq ans.

« C'est un roman contemporain, un miroir de la société actuelle », dit-il.

Lancement du roman Au carrefour des coeurs libres

Jeudi 24 septembre, 17 h

Restaurant Le Cartier

Entrée gratuite

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer