Un concert qui excite Robert Ingari

Chef et fondater du Choeur de chambre du... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Chef et fondater du Choeur de chambre du Québec, Robert Ingari mettra son ensemble au service d'une bonne cause le 20 septembre prochain, à l'occasion d'un concert donné au profit de la fabrique de Saint-Sébastien-de-Frontenac, pour l'entretien de l'église du village.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(SAINT-SÉBASTIEN) Le chef du Choeur de chambre du Québec, Robert Ingari, se dit très excité par le concert qu'il dirigera le 20 septembre prochain, à l'église de Saint-Sébastien, dans la région de Mégantic. Un concert dont les bénéfices seront versés à la fabrique de la paroisse, pour l'entretien de l'église.

« Saint-Sébastien ne nous connaît pas. Mais les participants vont entendre les voix des anges, les meilleures voix de la province de Québec, dans une programmation exceptionnelle : des pièces originales et des pièces connues du public, de la musique riche en contenu. Le Québec a la chance d'avoir ce choeur professionnel francophone qui n'a que quatre ans d'existence et qui a déjà fait le Carnegie Hall, à New York! » s'exclame Robert Ingari, en entrevue téléphonique, sa passion facilement perceptible au bout du fil.

Professeur agrégé à l'École de musique de l'Université de Sherbrooke, responsable du programme de formation des chefs de choeur, il est arrivé au Québec en mai 1999 et dit avoir eu la piqûre pour la langue française alors qu'il était professeur à l'Université McGill. Il évoque ses racines italiennes pour justifier son intérêt pour cette langue et sa décision de devenir bilingue. Il s'est fait un cadeau en apprenant le français, selon lui.

Ce n'est quand même pas banal de rencontrer un amoureux passionné de la langue française chez un Américain transplanté au Québec!

Trois compositeurs

« Le Choeur de chambre du Québec est un choeur professionnel qui rassemble 16 jeunes passionnés de l'art vocal. Le choeur se consacre à la musique sacrée et à la musique profane, principalement des arrangements de pièces du folklore québécois. Nous avons la chance d'être trois compositeurs au sein du choeur : les deux ténors et moi-même, qui avons une maîtrise en composition musicale. Il y aura d'ailleurs quatre premières lors de ce concert à Saint-Sébastien, soit trois arrangements superbes de chants connus du folklore et un arrangement d'une pièce que j'ai composée, Ave verum corpus. Un événement excitant! » s'enflamme M. Ingari.

« Je suis très fier du Québec, qui a effectué un virage depuis 20 ans. J'avais entendu le Canadian Chamber Choir et je me suis dit : "Ça en prend un ici au Québec, pour mettre en évidence les belles voix qu'on a ici et pour interpréter la musique lyrique contemporaine qui est très riche!» Il y a toujours un tourbillon d'idées autour du Choeur de chambre du Québec! »

À la question « est-ce plus difficile de chanter en français? », M. Ingari semble ambivalent.

« Les grands compositeurs ont chanté en français, les amateurs de musique classique aiment entendre la musique vocale en français. Oui, c'est difficile, parce que le français est une langue fluide, « legato », c'est un défi. J'adore chanter en français, avec toutes les subtilités de prononciation. C'est un son qui change », admet-il.

Choeur de chambre du Québec

Dimanche 20 septembre, 14 h

Église Saint-Sébastien-de-Frontenac

Entrée : 25 $ (prévente : 22 $; VIP : 30 $)

Réservation :

819 569-7315,

819 652-2020 ou

819 652-2811

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer