• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Sherbrock : rock émergent et retrouvailles 

Sherbrock : rock émergent et retrouvailles

Dany Lévesque, producteur du Sherbrock, promet un festival... (IMACOM, Jessica Garneau)

Agrandir

Dany Lévesque, producteur du Sherbrock, promet un festival où se côtoieront découvertes et valeurs sûres.

IMACOM, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Denis Dufresne</p>
Denis Dufresne
La Tribune

(SHERBROOKE) Comme il le fait depuis cinq ans, le festival Sherbrock ratisse large et offre, pour son édition 2015, une myriade de nouveaux groupes, des valeurs sûres et même des retrouvailles avec deux formations marquantes du punk rock métal des années 1990 et 2000 : Grimskunk et Guérilla.

Cette fête de la note pesante et des musiques décapantes se déroule du 10 au 20 septembre sur deux scènes : celles du bar le Magog et du Théâtre Granada, où défileront près de 25 groupes.

«Le concept est toujours d'avoir des têtes d'affiche et de donner la chance à des groupes locaux et émergents. Ce sont des groupes que je connais et des découvertes du concours I'LL Musik», explique Dany Lévesque, producteur de l'événement.

Le Sherbrock démarre le 10 septembre au bar le Magog avec Of Winter, suivi le 11 septembre d'Opened Fist, un groupe hommage à la formation rock californienne System of a Down, et de Subb le 12 septembre, une formation ska-punk montréalaise sur le point de faire ses adieux à la scène.

Le festival déménagera au Granada le 17 septembre avec Blind Witness, un groupe de métal hardcore de la région qui a connu énormément de succès en Amérique du Nord et qui fait une fleur à ses admirateurs sherbrookois, puisqu'il profite de sa tournée d'adieu pour faire halte au festival Sherbrock.

AlcoholicA, reconnu comme l'un des meilleurs groupes hommage à Metallica, sera sur scène le 18 septembre, suivi, le lendemain, de la mythique formation psyché-rock-punk montréalaise Grimskunk, qui lançait il y a peu l'album Set Fire!, enregistré en Australie.

Le Sherbrock réserve également une surprise de taille à son public : le retour sur scène de la formation sherbrookoise Guérilla (en première partie de Grim-skunk), groupe phare du rap métal des années 90 disparu en 2003, reconnu pour ses textes engagés en faveur de la justice sociale et de l'indépendance du Québec.

À noter que les deux albums du groupe, Manifeste et Plus question de reculer, sont maintenant offerts sur iTunes.

«C'est un retour après presque 15 ans d'absence avec les membres originaux. Ils ont joué aux Francofolies de Montréal et au festival Rock Fest cet été», souligne Dany Lévesque.

Les billets sont en prévente au Musique Cité, au Théâtre Granada et sur Ovation. Ils seront également vendus à la porte les soirs de concerts.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer