Le Parvis paré pour l'automne

Richard Vachon...

Agrandir

Richard Vachon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Denis Dufresne</p>
Denis Dufresne
La Tribune

(SHERBROOKE) La Salle du Parvis amorce sa cinquième saison sous le signe du changement : nouveau nom (le Parvis), nouveau logo, nouveau site web en chantier et nouvelle programmation pour l'automne.

«Nous donnons aux citoyens un accès à la culture avec des spectacles d'écoles, des spectacles d'artistes locaux et de la relève, des expositions et des événements spéciaux», résume Richard Vachon, directeur général de cette salle située au 987 de la rue du Conseil, dans l'arrondissement de Fleurimont.

L'équipe du Parvis lançait hier sa programmation d'automne, de même qu'une campagne de sociofinancement, «Tissés serrés», dont l'objectif est d'amasser 10 500 $ pour l'achat de rideaux qui permettront de plonger la salle dans l'obscurité lors de la présentation de spectacles en journée.

«Notre salle a de grands vitraux qui sont magnifiques, mais il nous faut des rideaux. On demande à la communauté, aux gens d'affaires et aux gens qui fréquentent le Parvis de faire une contribution financière. On offre en contrepartie des livres, des CD, des oeuvres d'art, des billets et des passeports saisonniers, selon le montant du don», explique M. Vachon.

Les responsables de ce centre culturel aménagé dans l'ancienne église Coeur-Immaculé ont élaboré une programmation très diversifiée assortie d'expositions d'oeuvres d'art afin de permettre au public d'admirer le travail de différents artistes avant les spectacles et pendant les entractes.

«Cela donne plus de visibilité aux artistes», mentionne Richard Vachon.

Théâtre, cinéma, poésie

La variété de la programmation est impressionnante : théâtre, cinéma, poésie, chanson, lancement de romans et récit. La saison débute dès cet après-midi à 13 h 30 par une rencontre «vivante» avec Molière, incarné par Louis Lavoie, qui racontera la vie mouvementée du célèbre homme de théâtre du XVIIe siècle.

En cinéma, le Parvis présente le 23 septembre Ciné court, une soirée consacrée au court métrage avec des cinéastes qui ont participé à la Course Estrie et à la Course des régions depuis 2007.

À l'occasion des Journées de la culture, le 26 septembre, le spectacle Des poètes et des pouets fera place aux auteurs d'ici pour une lecture de textes avec, en ouverture et en fermeture de la rencontre, les musiciens de la fanfare Ze Radcliffe.

Parmi les autres événements à venir, la Veillée des cantons le 23 octobre, la pièce de théâtre Brouhaha au snack-bar le 6 novembre, le récit Cendrillon avec Petronella Van Dijk le 25 novembre, une soirée country avec Karo Laurendeau le 27 novembre, et le rappeur Cobna le 11 décembre.

«Le mandat du Parvis est de soutenir la relève, d'accueillir les artistes locaux et d'inviter à l'occasion des créateurs de l'extérieur», rappelle Richard Vachon.

«On a beaucoup de flexibilité et on présente de plus en plus de spectacles hors les murs, par exemple pour Sercovie (un centre d'activités pour les 50 ans et plus), le RAME (Réseau d'appui aux familles monoparentales et recomposées) et dans les fêtes de quartier», ajoute-t-il. «Nous avons une mission locale, ce qui fait en sorte que les gens ont tout cela à deux pas de chez eux.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer